Process Alimentaire / Ingrédients / Les graines de basilic marchent sur les plates-bandes du chia

Ingrédients

Les graines de basilic marchent sur les plates-bandes du chia

Amélie Dereuder |  9 Avril 2018 | 

Les graines de basilic commencent à concurrencer le chia comme super-graines à la mode dans les boissons. Elles présentent toutes deux des bénéfices santé similaires et un mucilage qui les fait gonfler et flotter dans des matrices aqueuses. Crédit photo Fotolia © dubravina

Le chia a désormais sa place en France : on le retrouve en topping dans les produits panifiés ainsi que dans certaines boissons tendance (chez WOW depuis 2017 et dans les jus Gaspard ou Fruityline en 2018). Or sa place de super-graine à la mode pourrait être revendiquée par un nouveau venu, le basilic. Utilisées traditionnellement en médecines chinoise et ayurvédique, les graines de basilic (Ocimum basilicum) sont déjà présentes dans certaines boissons asiatiques. Au niveau mondial, il y a encore peu de lancements, mais la croissance est forte. Entre 2013 et 2018, les lancements aux graines de basilic ont quasiment triplé selon la base de données Mintel. A 66 %, il s’agit de boissons au jus. 17 % des lancements concernent d’autres boissons, 7 % des desserts et des glaces, 4 % des produits laitiers et 3 % des sauces. D’après Michelle Teodoro, analyste chez Mintel, ces ingrédients sont numéro deux sur le podium des graines émergentes dans les nouveaux produits, après le chia bien sûr.

La tendance commence à arriver en Europe. Au dernier salon Biofach, les graines de basilic étaient présentées en tant qu'ingrédient culinaire par la société allemande Davert. Repérée par Mintel, la société Autrichienne Friya a mis au point une boisson avec 1,5 % de graines de basilic et un positionnement coupe-faim. De son côté, la marque slovaque Body & Future a développé un smoothie détox à la spiruline, aux graines de basilic, à la poire et aux épinards. Là encore, la promesse satiété est mise en avant.

Riches en fibres et en omégas 3

Les graines de basilic et de chia présentent des propriétés et bénéfices santé assez proches. Riches en fibres, elles développent un mucilage gélifié quand elles sont trempées dans l’eau. Cela leur permet notamment de flotter dans des jus ou des boissons. A plus fort dosage, elles peuvent aussi texturer des produits laitiers ou des sauces. C’est en captant l’eau qu’elles gonflent et gagnent en pouvoir satiétogène.

Le chia et le basilic sont riches en omégas 3, des acides gras très recherchés dont la plupart des consommateurs sont déficients. Les deux graines contiennent plus exactement de l’ALA (acide α-linolénique), qui est un peu moins bien métabolisé que le DHA, qu’on trouve plutôt dans les sources animales. Pour avoir un effet positif sur la santé, il faut compter au moins 20 g de graines par jour. Les graines de basilic contiennent environ 45 % de fibres, 15 % de protéines, 10 % d’omégas 3 et 10 % de glucides. Elles sont aussi riches en polyphénols, calcium et sources de magnésium et de fer.

Ces nombreux atouts font des graines de basilic un sérieux concurrent pour le chia, surtout dans le domaine des boissons. Les Français adeptes de nouvelles textures (26 % selon Mintel) pourraient bien être séduits par ce nouvel ingrédient. Alors, à quand un lancement made in France ?