Process Alimentaire / Ingrédients / Mieux exploiter le potentiel des fibres solubles

Ingrédients

Fibres solubles : un potentiel à exploiter

Pierre Christen |  26 Avril 2011 | 

Sur le dernier salon de la confiserie ISM, qui s’est tenu à Cologne en début d’année, Beneo a présenté de nouveaux concepts, associant l’isomalt, l’isomaltulose Palatinose à l’inuline Orafti. Crédit : Beneo

L’avenir des applications potentielles des fibres solubles est en train de se dessiner. Plutôt faciles à incorporer dans les matrices alimentaires, en fonction de leur pouvoir viscosant, elles bénéficient de qualités d’ordre technologique et nutritionnel, ce qui leur confère un intérêt pour réduire la teneur en calories, en sucres voire en matières grasses des produits, ainsi que pour un enrichissement en fibres. Reste la question de la promesse santé, et au premier titre, la revendication prébiotique, dont le potentiel commercial est important, mais pour laquelle l’optimisme, quant à sa validation officielle, n’est pas de mise.

Un cadre contraint

Dans le cadre contraint du règlement européen « Allégations » n° 1924/2006, les fournisseurs de fibres solubles ont soumis à l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) un certain nombre de dossiers relevant de l’article 13.1 (fonctions générales) selon plusieurs revendications : l’effet prébiotique côtoie des bénéfices complémentaires sur le système digestif, les teneurs sanguines en triglycérides ou cholestérol, la satiété ou encore l’absorption du calcium.

Dans le quatrième lot d’avis de l’Efsa publié le 8 avril , ces demandes ont globalement suscité des conclusions négatives. L’effet prébiotique a ainsi subi le même sort que les revendications probiotiques. Selon les experts de l’Efsa, la croissance des Bifidobacterium générée par les fibres solubles ne suffit pas à établir un effet physiologique bénéfique. Le panel estime plus pertinent de viser une allégation liée aux pathogènes, il a ainsi bas- culé les demandes d’allégation prébiotique vers la catégorie « diminue les micro-organismes potentiellement pathogènes du système gastro-intestinal ». Sauf que les déposants n’ont pas eu le temps de produire les études correspondantes...

Retrouvez l'intégralité de l'article "Fibres solubles : un potentiel à exploiter" dans le numéro d'avril 2011 de Process alimentaire .

  • Applications nutritionnelles : quelles solutions pour réduire les calories, les sucres et les graisses et enrichier en fibres ?
  • Le développement du polydextrose.
  • Vitafoods : le rendez-vous « nutra ». Retrouvez une sélection des nouveautés présentées sur le salon Vitafoods .