Process Alimentaire / Ingrédients / Roquette à la recherche de variétés de pois plus riches en protéines

Ingrédients

Roquette à la recherche de variétés de pois plus riches en protéines

Amélie Dereuder |  29 Octobre 2018 | 

Roquette s’est rapproché d’Equinom pour développer des variétés de pois riches en protéines. La société israélienne a en effet déjà mis au point des légumineuses avec 50 % de protéines en plus que la normale. Crédit photo Roquette.

Dans un contexte où la demande mondiale en protéines végétales est à la hausse, Roquette continue d’investir sur une de ses espèces phares : le pois. Le groupe nordiste a noué un partenariat pluriannuel avec Equinom, une société israélienne dédiée à la sélection de semences. L’objectif est de développer des variétés de pois non-OGM avec un fort taux de protéines. En effet, l’entreprise créée en 2012 s’est fait une spécialité de la création de légumineuses avec 50 % de protéines en plus que les variétés actuelles. Les recherches doivent aussi aboutir à des souches à fort rendement, encore plus durables et capables d’être cultivées et commercialisées partout dans le monde. Ces sélections variétales s’appuient sur des algorithmes et des méthodes de calcul développées en interne, associant techniques traditionnelles et bioinformatique.

En marge de ce partenariat, Roquette et Fortissimo Capital, l'un des actionnaires d’Equinom, investissent conjointement 3,52 M€ dans la société pour financer sa croissance. La levée de fonds permettra à Equinom de poursuivre l’élaboration d’autres variétés dédiées à de nouvelles solutions alimentaires. La société a déjà mis sur le marché des variétés de sésame récoltables mécaniquement, des légumes riches en protéines ainsi que du quinoa à haut rendement.

De son côté, Roquette met l’accent sur le pois depuis 2015. Le groupe a inauguré en mai 2018 les nouvelles installations dédiées au pois de son usine de Vic-sur-Aisne (02). Deux investissements de 40 M€ chacun avaient été déclenchés en 2015 et 2017. Roquette a aussi démarré les travaux de la plus grande usine de pois au monde à Portage-la-Prairie, au Canada, pour 300 M€. La capacité combinée des deux sites avoisine les 250 000 tonnes par an.