Process Alimentaire / Ingrédients / Roquette construit la plus grande usine de protéines de pois au monde

Ingrédients

Roquette construit la plus grande usine de protéines de pois au monde

A.D |  23 Janvier 2017 | 

Roquette va construire la plus grande usine de production de protéines de pois pour l'alimentation. D’après Lux Research, la demande mondiale en protéines devrait doubler d'ici 2054 et le groupe compte bien en profiter. Crédit photo Fotolia © kostrez.

Roquette a annoncé la construction du plus gros site mondial de production de protéines de pois à Portage la Prairie, au Canada. Cet investissement de 300 millions d'euros doit permettre au groupe de devenir le référent sur ces ingrédients dans les domaines de l'alimentation, de la nutrition et de la santé. « Ce nouveau site, qui vient compléter notre usine existante en France à Vic-sur-Aisne, conforte notre place de leader mondial à long terme sur ce marché. Cet investissement démontre notre engagement à répondre à la demande de nos clients et des consommateurs pour des solutions végétales innovantes et durables», explique Jean-Marc Gilson, directeur général de Roquette. Le site devrait être opérationnel en 2019 et employer environ 150 personnes. La capacité de production prévue, non communiquée, sera supérieure à celle de l'usine française.

L'objectif est de produire la gamme existante de protéines de pois (non OGM) et de développer d'autres grades pour répondre aux besoins des marchés futurs. Il faut aussi savoir que l'Amérique du Nord est le premier marché mondial de consommation de protéines de pois, avec un croissance particulièrement dynamique. « La demande mondiale en protéines devrait doubler d'ici 2054*. On observe une forte croissance des protéines végétales pour le marché de la nutrition humaine, en particulier pour les nouvelles sources innovantes comme le pois, avec un taux de croissance annuelle de 14%. Cette croissance est stimulée par la prise en compte de l'aspect santé, les préoccupations des consommateurs (non OGM, non allergène) et la durabilité », ajoute Marie Blondel, responsable communications marketing en Europe pour Roquette. Un bon positionnement sur ce marché est donc une clé de succès pour répondre aux évolutions de l'alimentation.

En parallèle, Roquette continuera à investir dans son usine de Vic-sur-Aisne, sachant que le groupe y a déjà investi 40 millions d'euros en 2015.

*d’après Lux Research, 2016