Process Alimentaire / Ingrédients / Seniors : il est possible de rajeunir la mémoire grâce à des polyphénols

Ingrédients

Seniors : il est possible de rajeunir la mémoire grâce à des polyphénols

Amélie Dereuder |  10 Septembre 2018 | 

Selon les chercheurs, un mélange de polyphénols de raisins et de bleuets permet d’améliorer la mémoire épisodique chez les personnes âgées avec un fort déclin cognitif. Ce type d’ingrédients est déjà commercialisé pour les compléments alimentaires. Crédit photo Fotolia © Pta Pta

Bonne nouvelle pour les seniors, des chercheurs ont démontré qu’un mélange de polyphénols pouvait améliorer la mémoire de 14 ans ! Les scientifiques de l’unité NutriNeuro (Inra, Université de Bordeaux) et de l’université de Laval (Québec) ont publié les résultats de leurs recherches sur le projet Neurophenols le 19 juillet 2018 dans Journal of Gerontology .

L’objectif de ce projet de recherche franco-québécois était de mettre au point des actifs santé riches en polyphénols de raisins et de bleuets (famille de la myrtille). Ces fruits se distinguent par une composition différente en flavonoïdes et en stilbènes, aux activités synergiques. 600 mg/j d’extraits ont été administrés pendant six mois à 215 personnes âgées de 60 à 70 ans et en bonne santé. En amont, les volontaires ont été séparés en groupes selon la qualité de leur mémoire. « Les personnes du premier groupe présentaient ainsi une excellente mémoire pour leur âge, tandis que les personnes du dernier groupe présentaient, en moyenne, un âge cognitif de 15 ans supérieur à leur âge réel », explique Véronique Pallet, coordinatrice de l’étude clinique et directrice adjointe du laboratoire NutriNeuro.

14 ans de gagné chez les seniors ayant la moins bonne mémoire

Suite à l’expérimentation, le mélange n’a pas montré d’effet significatif sur la totalité des sujets, mais les chercheurs ont observé une nette amélioration des performances sur les personnes qui avaient la mémoire épisodique (mémoire long terme ou du souvenir) la plus défaillante. « La mémoire des sujets initialement les plus affectés par le vieillissement a en moyenne « rajeuni » de 14 ans », précise Véronique Pallet. De quoi améliorer la qualité de vie des personnes les plus touchées.

En parallèle, les scientifiques ont découvert que le groupe ayant la moins bonne mémoire était aussi celui qui excrétait le plus de polyphénols dans leur urine. Ce mécanisme est variable selon les personnes : le corps humain ne synthétise pas de polyphénols. Les polyphénols ingérés sont donc plus ou moins éliminés. Les chercheurs estiment que le vieillissement cognitif plus avancé pourrait être une conséquence directe d’un métabolisme qui excrète davantage ces composés actifs.

« Les résultats de cette étude sont particulièrement encourageants, car ils suggèrent que le déclin de la mémoire, s’il est repéré suffisamment tôt, peut être ralenti voire normalisé par un apport nutritionnel de polyphénols », conclut la coordinatrice de l’étude.


Le projet Neurophenol, qui rassemblait les industriels Activ’Inside, Nutra Canada, Atrium Innovation, SPF Diana et Fruit d’Or, s’est terminé en 2014. Des ingrédients issus de ses recherches sont donc déjà sur le marché : Diana Food commercialise Cerebelle tandis qu’Activ’Inside a mis sur le marché Memophenol. Dans un contexte de vieillissement de la population, cette étude supplémentaire a de quoi doper l’intérêt de ces composés auprès des consommateurs !



Polyphenols from grape and blueberry improve episodic memory in healthy elderly with lower level of memory performance: a bicentric double-blind, randomized, placebo-controlled clinical study.The Journals of Gerontology: Series A, gly166. Bensalem J, Dudonné S, Etchamendy N, Pellay H, Amadieu C, Gaudout D, Dubreuil S, Paradis ME, Pomerleau S, Capuron L, Hudon C, Layé S, Desjardins Y, Pallet V.