Process Alimentaire / Ingrédients / Six start-up qui révolutionnent les protéines végétales

Ingrédients

Le Village by CA récompense six start-up qui révolutionnent les protéines végétales

Amélie Dereuder |  12 Novembre 2018 | 

Le concours « Plant-based Protein Innovation Awards » du Village by CA Nord de France a récompensé six start-up du monde des protéines végétales. Elles mettent en avant des solutions à base de pois chiche, de soja, de lin ou de micro-algues. Crédit photo Fotolia © tycoon101

A l’occasion du colloque Protein Summit 2018 qui se tenait du 24 au 26 octobre derniers à Lille, l’accélérateur de start-up le Village by CA Nord de France a remis les six récompenses du concours « Plant-based Protein Innovation Awards ». Les lauréats ont été sélectionnés parmi 36 candidats.Le comité de sélection était composé de représentants de Bonduelle, Sodexo, Limagrain, Crédit Agricole Nord de France, La Voix du Nord-La Voix medias, Université catholique de Lille-Yncréa Hauts de France, Réseau Entreprendre Nord, Nord Capital, Finovam et Université de Lille, avec l’appui des pôles de compétitivité Nutrition Santé Longévité et IAR. Les six gagnants bénéficient d’un accompagnement pour accélérer leur développement durant trois mois ou plus s'ils choisissent un hébergement à Lille.

  • Alg&You veut généraliser la consommation de spiruline fraîche

Dans la catégorie Impact Consommateur, c’est la société française Alg&You (31) qui a remporté les suffrages. Pour faire entrer les micro-algues dans l’alimentation courante, la start-up ambitionne de développer une nouvelle filière alimentaire multi-locale de spiruline fraîche sous la marque Spira. Elle est produite avec un bio-fermenteur (Inspiro) par des agriculteurs qui souhaitent diversifier leur revenu avec une nouvelle production. Des systèmes de récoltes et de conditionnements sont aussi proposés aux exploitants qui le souhaitent. Les ingrédients sont ensuite distribués par Origine Bleue, elle aussi mise en place par la start-up. A noter, Alg&You a déjà remporté le Concours Mondial de l’Innovation 2030 avec sa phytotière « Bloom » pour produire de la spiruline fraîche à domicile.

  • Tempeasy améliore le profil nutritionnel du tempeh

La société britannique Tempeasy a gagné le prix de la catégorie Meilleur Produit Alimentaire à Haute Teneur en Protéines Végétales pour son alternative à la viande. Il s’agit d’un tempeh (produit à base de soja fermenté) enrichi en vitamine B12 grâce à un process de fermentation breveté. Généralement, cette vitamine est peu présente dans les produits végétariens, d’où un besoin de supplémentation pour éviter les carences. Le process permet aussi d’augmenter la teneur en protéines et d’antioxydants, d’éliminer les facteurs anti-nutritionnels et d’améliorer le goût. La technologie fonctionne aussi sur d’autres légumineuses et oléagineux.

  • InnovoPro introduit la protéine de pois chiche

La récompense du Meilleur Nouvel Ingrédient Protéique revient à l’entreprise israélienne InnovoPro. Cette start-up a développé un procédé d’extraction de protéines de pois chiche afin de neutraliser sa saveur. Ce concentré à 70 % de protéines est ainsi utilisable dans plus d’applications, notamment les biscuits, yaourts ou boissons. Il possède également des propriétés émulsifiantes et moussantes, ce qui le rend intéressant pour formuler des analogues végétaliens de mayonnaises, de mousses, de glaces... InnovoPro est aussi en train de développer une version bio et un amidon de pois chiche. La société s’est déjà faite connaître en participant l’an dernier au Start-up Innovation Challenge sur le salon FIE.

  • Kyanos Biotechnologies cultive la Klamath en intérieur

Dans la catégorie Process Technologique Innovant, Kyanos Biotechnologies (31) a séduit le jury avec sa technologie de culture de microalgues bleues. La société française a misé sur une cyanobactérie, l’Aphanizomenon flos aquae (AFA) ou Klamath. Riche en protéines et contenant de la vitamine B12, elle est généralement utilisée dans les compléments alimentaires. Son pigment bleu, la phycocyanine, est aussi intéressant dans le domaine des colorants. Ici, la particularité du process est de cultiver la micro-algue en intérieur et en conditions maîtrisées. Cette technologie inédite a été mise au point avec le CRITT Bio-Industries et la société Ederna dans le cadre du projet AFActory. Kyanos Biotechnologies avait réussi une levée de fonds de 200 000 euros en mai 2018 et envisage de rassembler 3 à 5 millions d'euros supplémentaires en 2019 pour financer une unité de production.

  • Future Food imagine des chips au lin

La start-up ukrainienne Future Food a été récompensée par le prix du Meilleur produit alimentaire à base de protéines végétales pour ses chips à base de graines de lin séchées, de graines de citrouille, de tomates et d'épices. Ces snacks sans additif ni friture sont riches en omégas 3 et en fibres. L’entreprise prévoit de vendre 2 millions de sachets par an en France.

  • Via-végétale améliore la teneur en protéines des cultures

Dans la partie Agtech (agriculture), la start-up française Via-végétale (44) s’est démarquée avec ses biostimulants écologiques destinés à la fertilisation des cultures. Ils permettent de mieux gérer les apports azotés, d’augmenter le rendement et de réduire l’effet de serre. De plus, certaines solutions offrent l’opportunité d’augmenter la teneur en protéines des légumineuses ou des céréales. Elles se basent sur la glutacétine, un principe actif qui améliore l’assimilation de l’azote par la plante.