Process Alimentaire / Ingrédients / Spiruline bio : Cargill et Algae Natural Food s'associent à Strasbourg

Ingrédients

Spiruline bio : Cargill et Algae Natural Food s'associent à Strasbourg

Amélie Dereuder |  31 Octobre 2016 | 

Algae Natural Food et Cargill lancent un partenariat sous le signe de l'économie circulaire. Algae Natural Food transformera les eaux de process et le CO2 de la malterie Cargill en une source d’énergie et de nutriments pour la croissance de ses spirulines bio. De son côté, le groupe international pourra ainsi diminuer son impact environnemental. Crédit photo Fotolia © baibaz

Algae Natural Food et Cargill lancent un projet de culture de micro-algues biologiques sur la zone portuaire de Strasbourg. Pour produire du malt, le site Cargill à Strasbourg génère de la chaleur, des eaux chargées en nutriments et du dioxyde de carbone issu de de la respiration de l’orge. Il existe donc une symbiose industrielle entre l’activité de la malterie et la culture de micro-algues, qui nécessite de l’énergie (lumière et chaleur), des nutriments (sels minéraux, etc.), de l’eau et du gaz carbonique.

Une installation pilote est installée sur le site de la malterie : Cargill fournit à Algae Natural Food les intrants et un support technique. Ce partenariat va permettre à la jeune société, créée en 2014 et dirigée par Francis Kurz, de croître plus rapidement et de développer de nouvelles applications. Par exemple, la méthode de culture retenue permet de produire 50 à 80 g de spiruline par jour, contre 10 à 40 g pour la technique classique de culture en bassins à ciel ouvert. La phase pilote doit se poursuivre jusqu’au début de l’année 2017, mais la société a l'ambition de produire 60 à 100 tonnes de spiruline par an sur le site sous diverses formes : poudre, comprimés, billes extrudées ou encore en paillettes. Le producteur de micro-algues a créé 10 emplois sur le territoire alsacien depuis le début d’année et prévoit de doubler ses effectifs à court terme.

« Cette initiative cadre parfaitement avec la volonté de Cargill de fournir des produits et des services issus de pratiques durables. Il était donc important pour nous de soutenir Algae Natural Food dans son ambition de développer uniquement des produits selon les principes de l’économie verte. », commente Gilles Lazar, directeur de la malterie Cargill à Strasbourg. L'initiative a un impact positif sur l'empreinte environnementale du site Cargill puisqu’elle permettra, à court terme, de réutiliser 10% des eaux usées, de valoriser la chaleur issue de l'activité et de réduire de 5% les émissions de CO2 ».