Process Alimentaire / Ingrédients / Unilever valide une allégation de santé pour son thé noir

Ingrédients

Unilever valide une allégation de santé pour son thé noir

Amélie Dereuder |  11 Juin 2018 | 

Unilever a obtenu un avis positif pour son allégation de santé sur le thé noir et l’amélioration de l’attention. Crédit photo Fotolia © Temych

Les nouvelles allégations santé ne sont pas monnaie courante, cependant Unilever a réussi le tour de force d’obtenir un avis positif de l’Efsa le 24 mai 2018. Le groupe néerlandais a prouvé que cet aliment, par sa teneur en caféine, pouvait améliorer l’attention.

A la base, Unilever a déposé une demande d’allégation 13,5 (basée sur des preuves scientifiques nouvellement établies et/ou qui contiennent une demande de protection de données relevant de la propriété exclusive du demandeur) sur le thé noir. Ce dernier contient de la caféine et de la L-théanine, les composés actifs que le groupe souhaitait valoriser. Huit études d’intervention ont été proposées : trois sur l’effet du thé noir sur l’attention et cinq sur l’effet combiné de la caféine et de la L-théanine.

Après l’étude du dossier, les experts de l’Efsa ont conclu qu’il y avait bel et bien un lien de cause à effet entre la consommation de thé noir et l’amélioration de l’attention, et que l’effet pouvait être expliqué par la seule présence de caféine. Cette dernière avait déjà reçu en 2011 un avis positif sur l’amélioration de la vigilance et de l’attention. Par contre, l’effet de la L-théanine n’a pas été validé.

Néanmoins, le panel considère quand même que l’effet du thé noir sur l’attention n’aurait pas pu être validé sans les études propriétaires d’Unilever, ce qui conforte une perspective d’allégation santé uniquement utilisable par le groupe. Reste à voir si la Commission européenne la publiera ainsi ou si elle choisira d’en faire une allégation générique. Auquel cas, toute entreprise qui respectera les conditions d’utilisation (2-3 portions qui apportent au moins 75 mg de caféine, à prendre dans les 90 min) pourra l’employer sur ses packagings avec la mention : « En raison de sa teneur en caféine, le thé noir améliore l’attention ».

A noter, Unilever avait également déposé une demande d’allégation 13,5 sur le thé noir et le maintien d’une vasodilatation endothélium-dépendante normale. Il a reçu un avis négatif de l’Efsa le 16 janvier 2018.