Process Alimentaire / Procédés / A voir sur All4Pack : comment gagner en souplesse sur les transferts

Equipement

A voir sur All4Pack : comment gagner en souplesse sur les transferts

S. Perraut |  14 Novembre 2016 | 

B&R présente sur le salon All4Pack la solution de transfert SuperTrak du canadien ATS en fonctionnement synchronisé avec des robots.

Objectif : taille de lot 1, gage d'ultra-flexibilité. Pour y parvenir, les équipementiers puisent leur inspiration dans les dernières avancées de la motorisation linéaire. Une nouvelle génération de solutions de transfert flexibles en est issue, pour des applications aussi bien dans les machines elles-mêmes qu'entre deux opérations de production, avec un intérêt tout particulier pour les dosages et assemblages complexes. Au cœur de ces équipements, la technologie d'entraînement est similaire. Le stator constitue une voie de transfert, à la manière d'un rail. Des chariots, godets ou movers (pour les anglophones) indépendants se déplacent le long du ou des stators : ce sont les rotors, qui portent le produit et le véhiculent de façon synchronisée aux différentes postes de travail.

Sur ce principe, B&R présente sur le salon All4Pack 2016 le système de convoyage linéaire SuperTrak de la société canadienne ATS Automation. Le SuperTrak est basé sur une architecture décentralisée : les pistes de transfert peuvent être adaptées à tous les types de machines. En outre, les segments et les movers peuvent être changés sans démonter la piste. La particularité réside dans l'intégration du système dans l'architecture d'automatisme B&R, d'où une synchronisation optimale avec les autres machines et robots de la ligne.

Avec une technologie similaire, Siemens met en avant la solution de convoyage clé-en-main Multi-Carrier System, co-développée avec Festo. En option, une puce RFID permet de tracer la production en suivant le mouvement de chaque chariot. Il n'y a pas encore d'application en agroalimentaire mais la solution est présente dans le secteur cosmétique, où elle gère les opérations de remplissage, bouchonnage et marquage des flacons.

Rockwell Automation est également présent sur ce créneau d'une part avec la solution iTrak et d'autre part avec le convoyeur MagneMotion. Sur la base de ce dernier, la société Weber, spécialisée dans le tranchage, a développé le WSS (Weber Shuttler System). Présenté sur la salon Iffa 2016, ce système de navettes déplace des portions de saucisses, de jambon ou de fromage vers un ou plusieurs points de livraison. Jusqu'à neuf machines de conditionnement peuvent être desservies.

Chez Beckhoff, le système XTS (eXtended Transport System) assure un déplacement des movers à une vitesse pouvant atteindre 4 m/s. Les éléments mobiles sont capables de générer des forces de groupage en mouvement, de parcourir des courbes ou encore de récupérer l’énergie du freinage. De nouveaux modules moteurs avec un rayon de courbure de 22,5° complètent les sections rectilignes et les sections courbées à 180° existantes. Une version inox est annoncée pour 2017. Un pas de plus pour une percée de la technologie dans l'industrie agroalimentaire.

Plus d'informations sur ces technologies et d'autres pistes pour gagner en flexibilité dans le numéro de novembre 2016 .