Process Alimentaire / Procédés / Charcuterie. Mado réinvente le hachoir de production

Procédés

Charcuterie. Mado réinvente le hachoir de production

Isabelle Dulau |  14 Juin 2011 | 

Le Hachoir Mado intégre le mélange, la réduction et l’homogénéisation de viande. D'après le constructeur, il est plus économique qu'une cutter et deux fois plus productif qu'un hachoir classique.

Le nouveau hachoir Mado a une capacité de production deux fois plus importante qu'un hachoir conventionnel. Il possède un système de coupe breveté. Le fabricant a intégré le mélange, la réduction et l’homogénéisation de viande dans une seule machine. Ainsi, saucisses à griller, salamis, pâtés, etc. sont fabriqués en un seul cycle. Les opérations de nettoyage sont simplifiées, le niveau d’hygiène est amélioré et les coûts réduits.

Coûts énergétiques plus faibles

Mado annonce également une consommation d’énergie diminuée d’un tiers et un coût d'investissement deux fois moins important par rapport à une production à la cutter. La gamme du hachoir à extrusion comprend huit variantes dans quatre tailles différentes de 500 à 2200 litres avec des rendements de 4000 à 12000 kg/h. La viande est transportée par des vis d’extrusion vers le système de coupe. Grâce à la pompe à vis haut rendement, la capacité est doublée par rapport à un hachoir conventionnel d’un diamètre de coupe similaire. La matière est pré-réduite en douceur par un système breveté de coupe jumelé. Le produit est ensuite homogénéisé et réduit à la granulométrie désirée (système de coupe de 3 à 7 pièces).

Faible d'échauffement

Avec ce nouveau système, l’élévation de la température est faible. Par exemple, elle ne dépasse pas 0,5°C lors de la transformation de viande de porc (grille de sortie de 3 mm). Au démontage, les éléments du hachoir à extrusion sont placés sur un chariot à outillage. En option, la machine peut être équipée d’une installation sous vide ou à réinjection de gaz.