Process Alimentaire / Procédés / Comment Cooperl économise 30 % d'énergie par an

Equipement

Comment Cooperl économise 30 % d'énergie par an

Stéphanie Perraut |  13 Mars 2018 | 

Pour garantir le fonctionnement optimal de la thermo-frigo-pompe, Engie Axima assure la maintenance de l’installation, dans le cadre d’une relation contractualisée.

L’atelier d’abattage et de découpe de porc du groupe coopératif Cooperl à Montfort-sur-Meu (Ille-et-Vilaine) enregistrait une consommation journalière de 1 000 m3 d’eau, associée à d’importants besoins énergétiques en électricité et en gaz pour la production de chaud et de froid. Souhaitant récupérer et valoriser l’énergie produite vers d’autres fonctions (comme le nettoyage), l’entreprise s’est tournée vers Engie Axima qui lui a proposé dès 2015 une thermo-frigo-pompe fonctionnant à l’ammoniac, un fluide frigorigène naturel sans impact sur l’environnement.

Une gestion en différé des demandes d'eau chaude

L’installation de cette solution innovante a représenté un investissement de 700 000 €, financés à hauteur de 30 % par le dispositif des CEE (Certificats d’Economies d’Energie). Le système permet de récupérer 1500 kW pour générer de l’eau chaude sanitaire (ECS) ainsi que 100 kW pour le circuit de chauffage des bureaux. L’énergie produite par la thermo-frigo-pompe peut être utilisée immédiatement ou stockée dans des cuves. Cooperl dispose ainsi d’un ballon tampon de 75 m³ d’ECS à 60°C qui sécurise ses process et lui permet de gagner en flexibilité. « La solution est entièrement automatisée. Elle surveille les demandes de l’abattoir et assure une gestion en différé de la production et de la consommation de l’eau chaude », complète Jean-Yves Druillenec, directeur du développement durable Engie Axima. Le lavage des ateliers peut ainsi être réalisé la nuit.

« Avec l'ancien système de récupération classique via des échangeurs, nous récupérions 30 % de la puissance frigorifique. Avec cette thermo-frigo-pompe, ce chiffre monte à 100 % ! Même l’énergie du moteur électrique est récupérée », note en outre Christian Tertrais, responsable technique du site.

Un investissement amorti en moins de trois ans

Les gains sont significatifs

  • sur le gaz : 30 % d’économie par an, soit 5,3 GWh correspondant à 180 000 € annuels.
  • Sur l’eau : 20 % d’économie, soit 8 000 m3 d’eau correspondant à 13 000 € annuels, avec une baisse générale de la consommation de traitement d’eau, les condenseurs évaporatifs étant peu voire n’étant plus utilisés.

La maintenance de l’installation est assurée par Engie Axima dans le cadre d’un contrat. Par ailleurs, les coûts de maintenance sont réduits du fait de la mise en oeuvre de compresseurs à moteur synchrone haut rendement. Tout ceci contribue à un amortissement de l'investissement inférieur à trois ans.

Aujourd’hui, 22 MWh d’eau chaude sont produits quotidiennement. Avec ces performances, la solution est devenue la « chaudière » principale du site, les anciennes étant passées en secours. « Au-delà des économies financières, la thermo-frigo-pompe nous permet de réduire notre impact environnemental avec une alternative aux solutions carbonées », conclut Christian Tertrais.