Process Alimentaire / Procédés / Comment économiser sur des trajets inter-sites

Procédés

Comment économiser sur des trajets inter-sites

Stéphanie Perraut |  16 Février 2015 | 

Les chariots Modu-longes de TSA Inox regroupent dix claies capables de soutenir chacune 50 kg de produit. A vide, ils se réorganisent : quatre chariots se regroupant en un seul ensemble compact.

Comment réduire le coût économique et environnemental du transport de produit entre deux sites distants ? Pour répondre à cette question, la société TSA Inox a développé, en partenariat avec un industriel spécialisé dans l'abattage et la transformation, un nouveau prototype de chariot de transport de viande, baptisé Modu-longes. Il se présente sous forme de clayettes empilables rigides, en plat et fils inox 304 L décapé passivé. L'ensemble est rigidifié par des joues latérales pliables en fils inox, faisant également office de butée pour les produits transportés. Un chariot peut rassembler dix claies, chacune supportant une charge de 50 kg. Il repose sur une base à roulettes en cornières inox ou sur une base à patin manutentionnable par transpalette. L'innovation prend tout son sens lors du trajet retour, à vide. C'est alors que le chariot se dépile et se réorganise. Sur une première base, trois autres viennent s'encliqueter. Moyennant un schéma d'empilage différent, 40 claies et huit joues peuvent s'ajouter à cette nouvelle base. Au final, on obtient un ensemble compact pour quatre chariots.

L'enjeu pour l'industriel est de réaliser des économies de transport tout en préservant l'environnement sur le transfert de viande entre deux sites distants de plus de 800 km. Avec ces nouveaux chariots, la société pourrait faire l'économie de trois camions sur quatre pour les trajets retour avec les chariots vides, ce qui assure un retour sur investissement rapide de la solution. Le gain de CO2 sur l'opération serait estimé à environ 100 tonnes par an.