Process Alimentaire / Procédés / Comment le raclage contribue à l’automatisation de la panification

Equipement

Comment le raclage contribue à l’automatisation de la panification

Stéphanie Perraut |  10 Janvier 2018 | 

Chez le néerlandais Pré Pain, des obus en silicone contribuent à réduire les pertes lors du transfert de la pâte à pain.


.

Chaque semaine, la société néerlandaise Pré Pain produit dix millions de pains de formes et compositions variées. Dans une dynamique d’amélioration continue de ses processus de fabrication, elle travaille en collaboration avec le cabinet d’ingénierie Technology Unlimited, spécialisé dans les solutions pour l’industrie boulangère. Ses efforts d’optimisation se sont portés sur la production de pré-ferment.

Une vidange complète de la tuyauterie

Au cours de cette étape-clé, la farine, l’eau, le sel et la levure sont mélangés avant d’être pompés vers un tank pré-conditionné où l’ensemble se développe pendant au moins huit heures. Au terme de cette opération, la pâte est transportée sous forme de portions vers les étapes ultérieures de préparation. Le transfert est assuré par un système de pigging (ou raclage), conçu par le constructeur Uresh. Des obus spécifiques en silicone flexible accompagnent le transport sans pulsation du produit. Dans le même temps, la technologie assure une vidange hygiénique et complète de la tuyauterie. Ce qui permet d’enchaîner les batchs de production sans perte ni délai, mais aussi de séparer physiquement deux lots de produits.