Process Alimentaire / Procédés / En 2017, l'énergie renouvelable pourra être stockée

Procédés

En 2017, l'énergie renouvelable pourra être stockée

S.P. |  26 Septembre 2016 | 

La start-up Kemwatt a validé un premier prototype industriel de sa batterie Redox Flow Organique, une solution simple et non corrosive de stockage de l'énergie renouvelable, testée à grande échelle en 2017.

Panneaux photovoltaïques et éoliennes constituent à n'en pas douter un geste pour l'environnement mais quid du retour sur investissement et de la facture énergétique de l'usine ? La réinjection de l'électricité produite dans le réseau, si elle apporte un revenu supplémentaire, est soumise à des tarifs susceptibles d'évoluer à la baisse. Par ailleurs, dans l'hypothèse d'une utilisation directe de l'électricité produite, le développement des énergies qualifiées de « propres » est limité par le problème du stockage et de la gestion de l'intermittence de leur production. Dans ce contexte, la start-up Kemwatt a développé une nouvelle génération de batteries "Redox Flow" qui permet de stocker de nombreuses heures de production d'électricité. « Redox » renvoie à la réaction chimique qui s'y déroule. « Flow » (pour flux, en anglais) fait référence à l'architecture de la solution : « Des électrolytes sont stockés dans des réservoirs à côté de la batterie et circulent à l’intérieur de celle-ci. Ceci permet de découpler la puissance de la batterie et la quantité d'énergie stockée », explique François Huber, le dirigeant. Le stockage peut atteindre plusieurs mégawatts pour des capacités de plusieurs heures.

Jusqu'à plusieurs mégawatts

La technologie existe depuis plusieurs décennies mais avec des ions métalliques baignant en milieu acide. Ce qui peut causer des fuites ayants des conséquences néfastes sur l'environnement mais aussi sur la durée de vie et la sécurité du système. L'innovation de Kemwatt réside dans l'utilisation d'une gamme de molécules organiques, moins corrosives.
Kemwatt annonce avoir testé avec succès un prototype industriel de 10 kW. Dans les mois à venir, la solution sera testée dans diverses applications, en partenariat avec des clients, afin de finaliser le développement produit et d'initier les ventes. Avec une maintenance réduite et des durées de vie comparables à celles des éoliennes ou des parcs solaires, ces systèmes seront intégrés à des réseaux intelligents dans l'Union Européenne et aux Etats-Unis. « On imagine bien l'intérêt de stocker l'énergie photovoltaïque en journée pour pouvoir l'utiliser la nuit. Mais, si la société est connectée au réseau, elle peut aussi réinjecter de l'énergie garantie renouvelable aux heures de pointe et ainsi être rémunérée à un tarif plus avantageux », affirme François Huber. Les batteries Kemwatt seront également déployées dans les pays en voie de développement pour soutenir le développement de micro-réseaux.

Retrouvez Kemwatt et deux autres solutions innovantes de stockage de l'énergie dans le numéro d'avril 2016 .