Process Alimentaire / Procédés / IFFA veut booster la transformation de viande en 2010

Equipements

IFFA veut booster la transformation de viande en 2010

Rémi Pin |  26 Janvier 2010 | 

IFFA 2010 attend 900 exposants fournisseurs de l'industrie de la viande et 60 000 visiteurs.

« 2009 restera une année noire pour les équipementiers allemands, explique Thomas Neher, directeur marketing d’Handtmann et membre du conseil des exposants de l’ IFFA , salon international de l’industrie de la viande. La construction mécanique axée sur la transformation de la viande affiche en 2009 un déficit de 20% dans sa production par rapport à 2008 ». Alors qu’elle restait sur des tendances haussières depuis 2002 (+43% entre 2002 et 2007), la production de machines pour le traitement de la viande (hors conditionnement) était de 800 millions d’euros en 2008, pièces détachées et de rechange incluses, et est estimée à 650 millions d’euros en 2009.

Baisse des exportations

Le recul est à attribuer à une moindre demande intérieure, et en grande partie à la baisse des exportations. « Les livraisons à destination des pays étrangers ont reculé de 14% en 2008, et la situation s’est encore dégradée au premier semestre 2009, avec une baisse des exportations de 23% par rapport au premier semestre 2008 ». Une situation évidemment imputée à la crise et ses conséquences directes : baisse de la production, manque de financement et mise en veille des projets. En 2008, avec des hausses respectives de 24,4% et 10,4%, l’Amérique latine et l’Asie ont été les seuls à importer plus de machines allemandes de traitement de la viande qu’en 2007.

Optimisme prudent

Dans ce contexte morose, les équipementiers attendent IFFA avec impatience. « Je suis convaincu qu’ils peuvent envisager l’avenir avec confiance car les marchés mondiaux se développement avec beaucoup de dynamisme », continue Thomas Neher. Le volume mondial des échanges commerciaux a augmenté de 15% entre 2003 et 2008, et l’institut britannique Euromonitor estime que les ventes augmenteront de 3% par an dans les cinq années à venir, portées par la croissance démographique asiatique. « Nous affichons un optimisme prudent, et espérons au moins la stabilisation de nos ventes en 2010 » conclut Thomas Neher.

IFFA se mobilise

Les regards seront plus que jamais tournés vers IFFA qui sera un indicateur de la reprise. Du 8 au 13 mai prochains, les fabricants présenteront leurs nouveautés à Francfort-sur-le-Main, au salon phare international de l’industrie bouchère. « L’offre de l’exposition englobe tous les secteurs de la viande : de l’abattage, découpage, jusqu’au conditionnement, stockage et transport, sans oublier les préparations et ingrédients », précise Iris Jeglitza-Moshage, directrice générale adjointe de Messe Frankfurt, organisateur du salon. 900 exposants et quelques 60 000 visiteurs sont attendus dans les 100 000 mètres carrés d’exposition. « L’attention se concentrera notamment sur des installations et des machines de plus en plus automatisées et efficaces en matière énergétique » poursuit Iris Jeglitza-Moshage. De nombreux concours (concours européen des plats, des petites bouchées et des services traiteurs, championnat international des saucisses et saucissons, concours international de qualité du jambon cru et blanc…) viendront ponctuer le salon.

IFFA se caractérise par son taux élevé d’internationalité tant chez les exposants (51%) que chez les visiteurs (46%). Les organisateurs comptent sur la présence des visiteurs français, qui se sont faits très discrets lors des dernières éditions. Avec en moyenne 500 visiteurs, la France n’entre pas encore dans le top 10 des nationalités les plus représentées.