Process Alimentaire / Procédés / Les cinq applis à ne pas rater sur le salon Food Use Tech 2018

Digital

Les cinq applis à ne pas rater sur le salon Food Use Tech 2018

Stéphanie Perraut |  17 Septembre 2018 | 

Parmi les tendances fortes de cette édition 2018 de Food Use Tech, l’accompagnement du consommateur est central. De nouvelles solutions aident à décrypter les étiquettes ou encore à composer des menus personnalisés.

« En France, nous pouvons admettre que nous avons perdu la bataille pour les plate-formes digitales généralistes. En revanche, notre pertinence et notre expertise dans le domaine de l’alimentation sont reconnus au niveau international. Le potentiel de développement est grand pour un écosystème numérique autour de l’alimentation », analyse Xavier Boidevézi, secrétaire national du réseau FoodTech en avant-première du salon Food Use Tech. La deuxième édition de cet événement dédié aux usages des nouvelles technologies dans l’alimentation se tient à Dijon les 20 et 21 septembre 2018. L’occasion de découvrir une large offre de services digitaux, alors que l’actualité récente a vu émerger de nombreuses applications à vocation nutritionnelle. « Les technologies sont matures mais la connexion en elle-même ne suffit pas si elle n'est pas porteuse de bénéfice consommateur. Il faut convaincre en apportant un réel service », poursuit-il. Et pour cela, miser sur la confiance et la transparence, vis-à-vis des produits alimentaires mais aussi des données récoltées et utilisées.

Parmi les tendances fortes de cette édition 2018 de Food Use Tech, l’accompagnement du consommateur est central. De nouvelles solutions aident à décrypter les étiquettes ou encore à composer des menus personnalisés. « Par exemple, si vous n’êtes pas intolérants au gluten mais que vous recevez des amis qui le sont, vous pourrez apprécier une application qui vous aidera à cuisiner en conséquence », illustre Xavier Boidevézi. Selon lui, « ramener les utilisateurs dans leur cuisine, leur apprendre, par des propositions adaptées à leur vie, à manger équilibré est plus constructif que les diktats nutritionnels ». Illustration autour de cinq start-up à découvrir sur le salon Food Use Tech 2018.

ScanUp accompagne les consommateurs pendant les courses

Cette application mobile gratuite accompagne les consommateurs pendant les courses. Elle permet de scanner le code-barres des produits pour découvrir leur profil nutritionnel (Nutri-score, valeurs nutritionnelles, allergènes, labels, additifs) et leur indice Siga (qui renseigne quant au degré de transformation). 500 000 produits sont référencés, y compris dans les catégories de produits d'hygiènes et ménagers. Une fois la liste de courses terminée, ScanUp propose de commander l’ensemble auprès de ses distributeurs partenaires (Franprix, Carrefour, Ooshop, Clac des Doigts - sur Paris et alentours).

Koam aide à équilibrer son alimentation

Koam est une plate-forme digitale qui propose pour toute la famille des outils permettant de comprendre ce qu'il y a dans son assiette et d'équilibrer son alimentation en s'amusant. Ce projet, imaginé par la société bordelaise Nutrikéo, spécialisée dans le conseil en stratégie nutrition, s’appuie sur des spécialistes du digital et sur un comité d’experts scientifiques constitué par trois médecins nutritionnistes, un pédiatre, un spécialiste des usages numériques et l’IREPS Aquitaine (Instance Régionale d’Education et de Promotion à la Santé). Koam regroupe :

  • Des « casual games » (jeux divertissants) pour initier les enfants à partir de 6 ans à l’équilibre alimentaire
  • Un « serious game » (jeu sérieux) pour les adolescents curieux de comprendre les mystères de leur alimentation
  • Une application mobile de coaching pour aider les plus grands à atteindre facilement les objectifs nutritionnels.

Recipe Tank organise les recettes

Disponible depuis fin octobre 2017 sur iPhone, iPod et iPad, l’application gratuite RecipeTank est un « carnet de recettes digital » conçu par deux ingénieurs français passionnés de cuisine. Des fonctionnalités d’intelligence artificielle permettent de récupérer par une simple photo des recettes existantes de formats hétérogènes et de les organiser. En parallèle, l’utilisateur peut bénéficier d’un suivi de son alimentation avec des bilans complets, l’objectif étant d’apprendre à manger équilibré. Le tout est personnalisable selon les objectifs et préférences alimentaires du consommateur.

Foodle compose des repas en fonction des équipements

Soutenu par le groupe Seb et l’agence WeDigitalGarden, l’assistant culinaire Foodle est destiné aux utilisateurs d’appareils des gammes Cookeo, Cuisine Companion, Actifry, Soup & Co et Yaourtière. Disponible pour ordinateur et tablette sur AppStore et Google Play, l’application délivre les recommandations de recettes et compose des repas en fonction des équipements de la cuisine, des goûts de l’utilisateur et du temps de préparation dont il dispose. La réalisation est accompagnée par un guide pas-à-pas.

My Food Story rapproche les producteurs et consommateurs

Non encore disponible mais annoncée prochainement sur AppStore et Google Play, l’application mobile My Food Story vise une meilleure traçabilité alimentaire en rapprochant les producteurs et les consommateurs. En magasin, au restaurant, à la maison, elle propose à ces derniers de découvrir via un simple scan la « véritable histoire des produits en retraçant leurs étapes de fabrication et de distribution, grâce à des informations certifiées ». Un système d’étiquettes spécifiques intégrant un code-barres ou QR-code sert de support d’informations. Un module dédié aux producteurs et revendeurs permet de renseigner l’histoire de leurs produits, avec des images et des vidéos.