Process Alimentaire / Qualité / Bien-être animal : 13 entreprises françaises primées

Qualité

Bien-être animal : 13 entreprises françaises primées

Marjolaine Cérou |  25 Juin 2018 | 

L’ONG Compassion in World Farming a récompensé 13 entreprises françaises pour leurs engagements en termes de bien-être animal. Crédit : Nastasia Froloff.

Chaque année l’ONG Compassion in World Farming remet les Trophées du bien-être animal qui récompense les entreprises prenant des engagements concrets en faveur du bien-être des animaux d’élevage. Treize entreprises françaises ont été primées le jeudi 21 juin lors de la onzième édition.


Toujours plus d’ovoproduits à base de poules élevées en plein air

Six « Œufs d’Or » ont récompensé les objectifs d’approvisionnement en œufs et ovoproduits issus de poules élevées hors-cage. Ils ont été décernés au groupe Danone, à Sodebo, à la Boulangère, qui, depuis juin 2018 s’engage à utiliser exclusivement des ovoproduits provenant d’élevages en plein air pour ses produits vendus à marque. « C’est l’aboutissement d’un long travail avec tous les acteurs de la filière qui nous a permis d’en arriver là. En tant qu’entreprise agro-alimentaire française, nous avons notre rôle à jouer en matière de bien-être animal », déclare Pascal Pubert, directeur général adjoint de la Boulangère.

Volinéo a également été primé dans la même catégorie. Le groupement de producteurs de la Cavac a fait le choix de regrouper exclusivement des élevages de poules pondeuses hors-cages. Lidl France s’est, de son côté, fixé l’objectif de n’utiliser, d’ici 2023, que des œufs issus d’élevages hors-cages pour l’ensemble des ovoproduits de ses gammes salées et sucrées. Poulehouse a reçu aussi une récompense pour un concept inédit en France : une fois le cycle de ponte révolu, la poule rejoint un élevage dédié où elle pourra rester sans être réformée. « Nous pensons qu’il est possible d’inventer un nouveau mode de production dans le secteur avicole sans tuer de poules pour consommer des œufs », indique Fabien Sauleman, son président.

Déjà distingué avec un « Œuf d’Or » en 2017 pour l’utilisation de produits à base d’œufs hors-cages dans toute ses préparations pour bébés en Europe, le leader de l’alimentation infantile Danone Early Life Nutrition, plus connu en France sous sa marque Blédina, a reçu un « Poulet d’Or » pour son engagement à sélectionner des viandes de poulet issues d’élevages plus respectueux du bien-être animal dans toute l’Europe. Le spécialiste du baby-food a aussi reçu une Mention d’Honneur aux « Lapins d’or », qui récompense un approvisionnement exclusivement en viande de lapins issus d’élevages hors-cage. Elior France, qui s’est engagé auprès de Terrena Nouvelle Agirculture, et la marque des Éleveurs Responsables (groupe Loeul & Piriot) ont également reçu un prix dans cette catégorie. D’après CIWF, près de 99 % des lapins sont encore élevés en cage en France.


Des accès aux pâturages obligatoires chez Laiterie Saint-Père et pour « C’est qui le Patron »

La Laiterie Saint-Père (AgroMousquetaires) et la marque « C’est qui le Patron » ont reçu une Mention d’Honneur aux Vaches d’Or, qui récompense l’accès aux pâturage obligatoire pour les vaches laitières. La Laiterie Saint-Père a engagé un plan de progrès relatif au bien-être des vaches laitières qui lui fournissent son lait. « C’est qui le Patron » se distingue par son accès garanti aux pâturages, l’interdiction de l’attache et le suivi d’indicateurs clefs de bien-être animal.

Enfin, Sobeval et sa marque Veau Brin d’Or sont les premiers lauréats français de la Mention d’Honneur «Veau d’Or», grâce à leur cahier des charges assurant un meilleur respect du bien-être des veaux de boucherie qui sont logés en groupe et sur paille.

« Les entreprises françaises se sont très nettement distinguées lors de cette édition, aussi bien par leur nombre que leur profil. Leurs engagements démontrent clairement que le bien-être animal est un enjeu central pour tous aujourd’hui. Nos Trophées viennent récompenser le travail de longue haleine de ces entreprises, mené en étroite collaboration avec CIWF pour beaucoup d’entre elles, et nous sommes fiers de pouvoir saluer leurs engagements cette année encore », déclare Amélie Legrand, responsable des affaires agroalimentaires pour CIWF France.