Process Alimentaire / Qualité / Bilan positif de la chaudière biomasse de Bel

Environnement

Bilan positif de la chaudière biomasse de Bel

Anne-Katell Mousset |  18 Septembre 2012 | 

La chaudière bois en fonctionnement depuis fevrier sur le site de Cléry-le-Petit est capable de produire 58 000 tonnes de vapeur par an, évitant ainsi l’émission de 9 400 tonnes de gaz à effet de serre par an (credits : groupe Bel)

Après 6 mois de fonctionnement, l’heure est au premier bilan pour la chaudière biomasse installée sur le site Cléry-le-Petit du groupe Bel. Cette chaudière de 5MW fonctionnant grâce à des plaquettes forestières issues notamment de l’élagage et de l’entretien des forêts, est capable de produire 58 000 tonnes de vapeur par an, évitant ainsi l’émission de 9 400 tonnes de gaz à effet de serre par an. Ainsi, depuis la mise en route en février 2012 ; l’émission de 4 500 tonnes gaz à effet de serre a été évitée et 70 % des besoins en fuel ont pu être substitués par du bois.

Pour ce projet, Bel a fait appel au groupe Idex et a bénéficié du soutien de l’Ademe (l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie). Après avoir étudié les différentes options, le choix s’est porté vers la filière bois « Cette technique a été sélectionnée suite à des études internes qui ont démontré que la biomasse est la source énergétique la plus appropriée pour notre site. Elle conjugue performance environnementale : limitation des rejets de CO2 d’origine fossile, recours à des ressources naturelles renouvelables et soutien de l’activité économique locale en faisant appel à des ressources naturelles renouvelables issues de la région, ce qui a permis de créer une dizaine d’emplois dans la filière bois. », explique Joël Guais, directeur du site Bel de Cléry-le-Petit.

Cette construction n’est pas un acte isolé en matière de développement durable puisqu’elle s’inscrit dans dans un programme de réduction des consommations d’énergie au niveau du groupe intitulé Esabel (Energy Saving Bel) qui fournit aux 27 sites de productions une méthodologie pour diminuer les consommations énergétiques.

Suite à ce premier bilan satisfaisant, le groupe étudie la mise en œuvre de ce type d’énergie dans deux autres sites de production.

La réduction des consommations chez Bel en quelques chiffres :

  • Entre 2008 et 2011, les émissions de gaz à effet de serre ont été réduites de 13,5 %, dont plus de 6,5 % entre 2010 et 2011.
  • Le groupe a également réduit ses consommations d’énergies fossiles de 12,8 % entre 2008 et 2011, dont près de 5 % entre 2010 et 2011.
  • Entre 2008 et 2011, les consommations d’eau du groupe ont été réduites de 12,8 %.