Process Alimentaire / Qualité / Carottes : avis de l’Efsa pour Salmonella, Yersinia, Shigella et Norovirus

Qualité

Carottes: avis de l’Efsa pour Salmonella, Yersinia, Shigella et Norovirus

M.C |  7 Janvier 2015 | 

Après l’évaluation des risques associés à Salmonella dans les pastèques, melons et tomates, l’Efsa a dévoilé mi-décembre son avis sur les risques posés par Salmonella, Yersinia, Shigella et les norovirus pour les carottes, les légumes tiges et les légumes bulbes.
En raison d’un manque d’informations, les experts n’ont pu évaluer la pertinence de critères microbiologiques lors de la production ou pendant la transformation de ces légumes.
Le groupe scientifique sur les dangers biologiques (BIOHAZ) a déterminé qu'il n'y avait pas de surveillance systématique ou régulière des légumes tiges, bulbes et carottes pour la présence de Salmonella, Yersinia, Shigella et Norovirus dans les États membres. D’après les experts, il existe peu de données sur la présence de ces agents pathogènes dans ces légumes en Europe. De plus, peu d’études sont disponibles dans le monde la littérature, ce qui rend difficile les comparaisons et l'évaluation de la représentativité de ces données pour estimer les niveaux généraux de contamination.
Par ailleurs, les experts pointent du doigt plusieurs facteurs de risques contribuant à la contamination des carottes et des légumes tiges et bulbes, tels que l’ail et oignon, par Salmonella, Yersinia, Shigella et les norovirus. Sont mis en cause les facteurs environnementaux (tels que la proximité avec des fermes), l’accès des animaux domestiques et sauvages aux zones de culture ainsi que l’utilisation d’eaux d’irrigations contaminées ou d’équipements contaminés.

L’ intégralité du rapport est téléchargeable sur le site de l’Efsa.