Process Alimentaire / Qualité / L’Anses met en ligne les données de l’étude de l'alimentation totale infantile

Qualité

L’Anses met en ligne les données de l’étude de l'alimentation totale infantile

Marjolaine Cérou |  26 Décembre 2018 | 

L’Anses met à disposition l’ensemble des résultats issus de son étude de l'alimentation totale infantile (EATi), consacrée aux enfants de moins de 3 ans. Destinée aux organismes, instituts de recherche et aux agences d’évaluation des risques européennes, cette analyse présente l’intégralité des données de concentrations des résidus présents dans chaque aliment qui ont été collectées de 2012 à 2016.

L’enquête a couvert 97 % du régime alimentaire de cette population. Elle a permis d’analyser 670 substances dans les aliments et d’estimer le risque pour 400 d’entre elles. Neuf ont été jugées préoccupantes : l’exposition est supérieure aux valeurs toxicologiques de référence pour l’arsenic inorganique, le nickel, le plomb et pour les mycotoxines deoxynivalenol et les toxines T2-HT2. Les dioxines, furanes et PCB et les composés néoformés sont également concernés ( lire Novembre 2016, p.80 ).

Pour rappel, les Etudes de l’Alimentation Totale (EAT) sont des enquêtes nationales qui visent à estimer l’exposition des populations à des contaminants chimiques présents dans les aliments. Elles reposent sur l’analyse d’un grand nombre de substances dans des échantillons alimentaires représentatifs de la consommation de la population.

Les résultats sont disponibles sur le site officiel data.gouv.fr.