Process Alimentaire / Qualité / L’ISO 22000 sur la voie de la reconnaissance

Certification

L’ISO 22000 sur la voie de la reconnaissance

Propos recueillis par Josselin Moreau |  20 Mai 2008 | 

Catherine François, responsable sécurité des aliments au GFSI :


Processalimentaire.com :Pouvez-vous nous rappeler les référentiels actuellement reconnus par la Global Food Safety Initiative ?
Catherine François : Les points de convergence entre les différents référentiels sont pris en compte au sein du document guide ‘Guidance Document’ dont la dernière version 5 a été éditée en septembre 2007. Quatre référentiels son actuellement reconnus par la GFSI grâce à ce guide et outil de benchmarking : IFS, BRC, Dutch HACCP et SQF.

Processalimentaire.com :Qu’en est-il de la prise en compte de l’ISO 22000 ?
Catherine François : Selon les derniers travaux du comité technique de la GFSI, l’ISO 22000 ne répond pas en totalité aux critères détaillés dans le Guidance Document. C’est en particulier vrai sur trois points : la mise en place de programmes de pré-requis, la question de l’accréditation des organismes de certification et des auditeurs et le problème de réactivité par rapport à l’évolution de la norme. Sur ce dernier point, le comité du GFSI perçoit donc le processus ISO comme un processus long par rapport à l’évolution des référentiels.

Processalimentaire.com : Le rapport de la GFSI date de septembre 2007. Quelle est la prochaine étape ?
Catherine François : La CIAA (Confédération des industries agroalimentaires de l'Union Européenne) travaille actuellement sur la mise en place de documents qui viendront combler ces différences entre l’ISO 22000 et les critères définis dans le Guidance Document. Ces travaux devraient être publiés courant 2008 et fourniront aux industriels et aux distributeurs des éléments pour poursuivre les actions de convergence entre les différents systèmes. L’objectif à terme est aussi de travailler avec les autorités nationales de sécurité des aliments pour permettre de moduler la pression d’inspection en fonction de l’analyse des risques suivie par l’industriel. Une initiative en ce sens est actuellement en phase de test au Pays-Bas.

Processalimentaire.com : Les deux référentiels IFS et SQF ont annoncé leur rapprochement lors de la dernière conférence organisé par la GFSI à Amsterdam les 13 et 14 février dernier.
Catherine François : Le rapprochement IFS et SQF illustre en effet les travaux communs menés par la GFSI pour harmoniser les référentiels et éviter la duplication des systèmes actuellement utilisés selon les différents produits et cultures alimentaires. L’intérêt se situe en particulier au niveau des compétences des auditeurs et de l’harmonisation des critères d’accréditation.

A lire :
- Guidance Document, Version 5, GFSI, septembre 2007
- Le guide « What is ISO 22000 ? », Comité technique du GFSI, septembre 2007

Quand les référentiels coopèrent

L’annonce de la coopération entre les référentiels franco-italo-allemand IFS (International Food Standard) et américain SQF (Safe Quality Food) a été faite lors de la conférence organisé par la GFSI (Global Food Safety Initiative) à Amsterdam les 13 et 14 février derniers. Quelques jours auparavant, Walmart était le premier distributeur américain à annoncer la reconnaissance des certifications reconnues par la GFSI (IFS, BRC, Dutch HACCP et SQF). Au 1er juillet 2009, tous les fournisseurs du géant américain – qui possède notamment Asda au Royaume-Uni et Seiyu au Japon - devront être certifiés selon un des ces référentiels.