Process Alimentaire / Qualité / Les outils pour détecter Salmonella

Qualité

Les outils pour détecter Salmonella

Anne-Katell Mousset |  24 Mai 2011 | 

L'automate PCR Adiafood proposé par AES Chemunex. Crédit AES Chemunex

Encore responsables de 20 % des toxi-infections alimentaires collectives (Tiacs) en France en 2009, les salmonelles n’ont pas fini de faire parler d’elles. Dans son dernier rapport, l’Institut national de veille sanitaire (INVS) fait le point sur les Tiacs de l’année 2009 en France. Sans surprise, Salmonella fait encore partie du trio de tête. Ainsi, en 2009, 89 foyers de Tiacs, détectés par l’INVS, avaient pour origine Salmonella. La majorité d’entre eux concernait les sérovars Typhimurium (38,2 %) et Enteritidis (29,2 %).

Un plan national pour les végétaux crus

Un problème qui ne concerne pas seulement les produits carnés et les ovoproduits. Les végétaux sont également une source de contamination significative. Ainsi, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) vient de rendre à la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) un rapport technique sur la mise en place d’un plan de surveillance national de la contamination par salmonelles des végétaux consommés crus. Ceci illustre la volonté de mieux prendre en compte ce risque. Cette contamination est le plus souvent le résultat d’une transmission par l’eau et peut donc se faire pendant la culture ou la récolte suite à des opérations d’épandages ou de ruissellements d’eaux souillées. Autre vecteur plus « classique » : les porteurs sains qui manipulent les produits.

Les méthodes rapides

Comment les détecter ? Milieux chromogènes, test unitaires, PCR (Polymerase Chain Reaction), cytométrie de flux et hybridation moléculaire : Process alimentaire fait un point complet dans son numéro de mai tous les outils à disponibles pour analyser rapidement vos produits.

Le sommaire en PDF

Parmi les principales nouveautés présentées :
- Les milieux chromogènes Ibisa d’AES Chemunex et Iris de Biokar Diagnostics.
- Le nouvel automate Gémini de BioControl et le test Vidas SPT de bioMérieux
- Un protocole PCR court développé sur Adiafood par AES Chemunex pour les viandes et des protocoles spécifiques « viandes crues » pour Adiafood, Qualicon (Oxoid Thermofisher Scientific) et Genedisc (Pall LifeSciences)
- Les méthodes d'analyses rapides développées par de CHROMagar (Humeau), Bio-Rad, R-Biopharm France, Biocontrol System, RayAl Ltd, Applied Biosystems (Humeau), Merck (VWR International), Q-Bioanalytic (VWR), Europrobe (Euralam), Neogen Europe et Mêtis Biotechnologies