Process Alimentaire / Qualité / Méthanisation : Triballat-Noyal s'associe à Engie et aux poulets de Janzé

Environnement

Méthanisation : Triballat-Noyal s'associe à Engie et aux poulets de Janzé

Marjolaine Cérou |  29 Avril 2019 | 

« Nourrir sainement de la terre à l’assiette », Triballat-Noyal en a fait son credo. Le groupe familial s’est associé au projet de méthanisation collective Enerfées, porté par la communauté de communes de la Roche-aux-Fées (35), aux côtés d’Engie Biogaz, de la société Eilan, du Syndicat départemental d’énergie 35 et de la Coopérative des fermiers de Janzé. « Beaucoup de nos déchets sont très méthanisables. Et pour ce type de projet, l’idéal était de s’associer à d’autres partenaires car ce sont des filières qui demandent un vrai savoir-faire », a déclaré Olivier Clanchin lors d’une conférence organisée par Engie à Rennes. Triballat-Noyal s’était déjà intéressé à la méthanisation pour son site de Chateaubourg, mais le projet n’avait pas abouti.

Une mise en service pour 2021

Au total, 11 millions d’euros ont été investis pour l’installation Enerfées, destinée à valoriser 75 000 tonnes de matières organiques et à produire 300 m³ par heure de biogaz. La convention a été signée par l’ensemble des partenaires il y a six mois. « Le temps d’obtenir les autorisations administrative et réglementaire, nous visons une mise en service pour 2021 », commente Bruno Bonhomme, directeur grands projets pour Engie Cofely.

Après l’éolien, le photovoltaïque et et la mise en place de la chaudière biomasse en 2016, ce projet de méthanisation s’inscrit dans l’engagement environnemental de Triballat-Noyal ( lire Février 2019, p.20 ). « Notre objectif à horizon 2021 est d’atteindre une empreinte carbone négative pour la filière végétale », rappelle le président de Triballat-Noyal.