Process Alimentaire / Qualité / Pesticides : le risque pour les consommateurs reste faible selon l’Efsa

Qualité

Pesticides : le risque pour les consommateurs reste faible selon l’Efsa

Marjolaine Cérou |  18 Avril 2017 | 

Les aliments consommés dans l'Union européenne continuent d'être en grande partie exempts de résidus de pesticides ou présentent des taux inférieurs aux limites légales.

Le risque sanitaire pour les consommateurs vis-à-vis des résidus de pesticides dans les aliments est faible tant pour une exposition aiguë ou chronique. C’est ce qu’a conclu le dernier rapport de surveillance publié début avril par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa). Des chiffres semblables à ceux de 2014.

Au total, plus de 97% des échantillons d'aliments collectés dans l'Union européenne en 2015 se situent dans les limites autorisées, avec un peu plus de 53% d'échantillons exempts de résidus quantifiables. Plus spécifiquement, 96,5 % des échantillons d'aliments destinés aux nourrissons et aux enfants en bas âge et 99,3 % des produits bio étaient exempts de résidus ou en contenaient des résidus dans les limites autorisées. Il en est de même pour 84,4% des échantillons issus de produits d'origine animale.

Les limites autorisées ont été dépassées dans 5,6 % des échantillons provenant de pays tiers, chiffre en baisse par rapport à 2014 (6,5 %). En ce qui concerne les produits issus des pays de l'Union, les limites autorisées ont été dépassées dans 1,7 % des échantillons, soit une légère augmentation par rapport à l'année précédente (1,6 %).

Pour rappel, le rapport de surveillance se base sur les résultats du programme de contrôle coordonné par l’Union européenne dans lequel les pays déclarants analysent des échantillons de produits alimentaires composant le même « panier de la ménagère ». En 2015, les bananes, les aubergines, le brocoli, l'huile d'olive vierge, le jus d'orange, les petits pois, les poivrons, le raisin, le blé, le beurre et les œufs faisaient partie du panel de produits analysés. Parmi ces derniers, les brocolis affichent les taux de dépassement les plus élevés avec 3,4 % des échantillons. Ils sont suivis par le raisin (1,7 %). Peu de dépassement ont été observés pour l'huile d'olive, le jus d'orange et les œufs. Aucun n'a été enregistré pour le beurre. A noter que des analyses sur ce même panel de produits ont déjà été réalisées en 2012. Le taux de dépassement a légèrement baissé depuis, passant respectivement de 0,9 % à 0,8 % en 2015.

En 2015, les pays déclarants ont analysé 84 341 échantillons couvrant 774 pesticides.