Process Alimentaire / Qualité / Première usine fermée par la FDA américaine

Qualité

Première usine fermée par la FDA américaine

Josselin Moreau |  27 Novembre 2012 | 

La FDA a ordonné hier la fermeture de l’usine Sunland, gros producteur de beurre d’arachides et d’amandes aux États-Unis, pour cause d'épidémie de Salmonella. C'est la première fois que l’agence utilise ce pouvoir de suspension immédiate d'activité.

Sunland est l’un des plus gros producteurs de beurre d’arachides et d’amandes des États-Unis, et le premier fabricant de beurre de cacahuètes bio du pays. L’Autorité de sécurité des aliments américaine (FDA) s’est donc attaquée à un symbole fort ce lundi en annonçant la fermeture immédiate de l’usine située à Portales au Nouveau-Mexique. C’est la première fois que la FDA utilise ce pouvoir de suspension d’activité que lui confère la loi sur la sécurité des aliments votée en 2011. En cause, une épidémie de salmonelloses due à la consommation de beurre de cacahuètes contaminé par Salmonella enterica sérotype Bredeney. À ce jour, 41 personnes issues de 20 états américains ont été hospitalisées. La plupart d’entre elles sont des enfants. Plus de 140 références de produits avaient déjà été rappelées par Sunland et le distributeur Trader Joe’s depuis le début de l’épidémie en septembre.

Produits contaminés vendus

Selon la FDA, les résultats d’autocontrôles saisis chez Sunland sont sans ambiguïté. Sur 11 lots contaminés par Salmonella entre juin 2009 et septembre 2012, au moins 8 d’entre eux ont été mis sur le marché depuis mars 2010. De plus, les inspections réalisées par la FDA en septembre et en octobre 2012 confirment la présence de Salmonella dans 28 prélèvements environnementaux réalisés dans l’espace de production, 13 échantillons de beurre de cacahuète et un échantillon de cacahuète. La souche de Salmonella Bredeney en cause dans l’épidémie a été isolée dans quatre de ces produits. Le 15 novembre, le p-dg de Sunland Jimmie Shearer a réfuté les accusations de mise en vente de produits contaminés : « En 24 ans, l’entreprise Sunland n’a jamais mis sur le marché des produits dont elle savait qu’ils pouvaient être contaminés par des microorganismes dangereux. À chaque fois que les tests ont indiqué des contaminations, les produits incriminés ont été détruits et n’ont pas été distribués. »

La FDA, nouveau gendarme

C’est la nouvelle loi de modernisation de la sécurité des aliments (Food Safety Modernization Act — FSMA) votée en 2011 qui confère à la FDA la possibilité de suspendre immédiatement l’agrément sanitaire d’une usine agroalimentaire en cas de « probabilité raisonnable » de risque sérieux sur la santé. Cette procédure évite une longue action en justice comme cela était le cas auparavant. Elle place la FDA dans le rôle de véritable gendarme de la sécurité des aliments. Sunland peut faire appel de la décision en prouvant à l’agence fédérale que les mesures correctives et préventives nécessaires ont été prises pour assurer la sécurité sanitaire des produits.