Process Alimentaire / Qualité / Tiac : l'Efsa publie les chiffres de l'année 2009

Qualité

Tiac : l'Efsa publie les chiffres de l'année 2009

Anne-Katell Mousset |  12 Avril 2011 | 

Les oeufs et les produits à base d'oeufs restent en 2009 la principale cause de Tiac.

L'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) viennent de publier leur rapport annuel dénombrant les toxi-infections alimentaires collectives et les maladies d'origine alimentaire (Tiacs) dans l'Union européenne en 2009. Principaux résultats : une baisse confirmée des salmonelloses et une augmentation des listérioses.

L'année 2009 aura enregistré 5550 foyers de Tiacs dans l'Union européenne. Elles auront touché 48 694 personnes et provoqué 46 décès. Origines les plus fréquentes : Salmonella à 31%, des virus alimentaires à 19% et des toxines bactériennes à 10%. Les œufs et les produits à base d’œufs, les plats composés de buffets et les aliments à base de porc restent les principales sources d'infection.

Les salmonelloses en baisse depuis cinq ans

Même si la prépondérance de Salmonella dans la survenue de Tiac reste importante, 2009 marque un net recul dans la survenue de salmonelloses. Entre 2009 et 2008, le rapport signale une baisse de 17% pour la cinquième année consécutive (108 614 cas en 2099 contre 131 468 en 2008). L'Efsa impute cette baisse aux mesures de contrôle prises à l'échelle de l'UE pour diminuer la présence de Salmonella dans les élevages. Ainsi, en 2009, 17 États-membres ont atteint leurs objectifs de réduction de Salmonella chez les poules pondeuses.

Listeria cause 270 décès

Concernant Listeria, le nombre de maladies d'origine alimentaire dans lesquelles cette bactérie est incriminée a augmenté en 2009. Avec 1645 cas confirmés, ce chiffre est en hausse de 19%. Listeria est particulièrement dangereuse pour les personnes vulnérables (enfants, personnes âgés ou personnes immuno-déprimés). Ce germe aurait causé la mort de 270 personnes en 2009, soit un taux de létalité de 17%.

Quant aux maladies dues à Escherichia coli vérotoxinogène (VTEC), elles sont elles aussi en légère augmentation avec 3573 cas en 2009. À l'inverse, le nombre de cas de maladies dues à Yersinia enterecolitica est tombé à 7595 en 2009.