Process Alimentaire / Qualité / Un nouveau kit rapide pour la détection de l'histamine

Qualité

Un nouveau kit rapide pour la détection de l'histamine

Anne-Katell Mousset |  1 Février 2011 | 

Neogen vient de présenter un nouveau test de détection rapide de l'histamine en bandelette. Une seule étape et cinq minutes sont nécessaires pour mettre en évidence la présence de l'amine biogène dans les produits de la mer. Crédit : Neogen

Le nouveau kit Reveal de Neogen détecte la présence d'histamine en une seule étape. L'extraction de la molécule se fait grâce à l'eau. Avantage : aucune utilisation de produits chimiques. Cinq minutes après le dépôt sur la bandelette, le résultat est lisible. La détection, par méthode immuno-chromatographique, met en évidence la présence d'histamine dans les poissons scombroïdes comme le thon ou la sardine. Le seuil de détection est adaptable suivant les besoins.

L'histamine est une amine biogène provenant de la dégradation de l'histidine. En clair : en cas de mauvaise conservation de certains poissons dits « gras » (thon, sardine, maquereau...), la concentration en histamine peut atteindre un seuil dangereux pour le consommateur. Sa teneur élevée peut provoquer de graves problèmes de santé comme des intoxications, des allergies, des troubles respiratoires, des éruptions cutanées, des vomissements ou encore des diarrhées.

Au niveau législatif, l'Union Européenne a fixé des limites sur le plan de la production et de la mise sur le marché des produits de la mer. Le règlement CE n° 2073/2005 fixe les règles régissant les procédures de surveillance et d'échantillonnage (teneur moyenne inférieure à 100mg/kg sur neuf échantillons). En ce qui concerne les matières premières, c'est la directive 91/493/CEE qui s'applique. Elle n'admet pas une teneur en histamine supérieure à 50mg/kg dans les poissons frais.