Process Alimentaire / Qualité / Une épidémie de listériose mise à jour par l’Efsa

Qualité

Une épidémie de listériose mise à jour par l’Efsa

Marjolaine Cérou |  28 Octobre 2018 | 

Grâce à son outil de séquençage du génome entier, l’Efsa a mis en évidence une épidémie multi-pays de Listeria lié à la consommation de produits prêts à consommer à base de Listeria. Une usine polonaise serait à l’origine de la contamination. Crédit : Fotolia.

L’Agence européenne de sécurité des aliments (Efsa) a communiqué fin septembre sur son intention de renforcer la surveillance des Listeria en Europe via le séquençage haut débit pour faire plus facilement le lien entre les épidémies ayant la même origine alimentaire dans les États-membres. Preuve de l’intérêt de cette technologie, l’Efsa vient de démasquer un foyer de Listeria monocytogenes qui affecte le Danemark, l’Allemagne et la France depuis 2015. Les denrées incriminées sont des produits à consommer à base de saumon (saumon fumé à froid et saumon mariné). Douze cas de listeriose (dont quatre décès) ont été signalés dans ces trois pays.

D’après les données de l’Efsa le premier cas serait apparu au Danemark en 2015 et le dernier en date a été répertorié en mai dernier en Allemagne. Ce qui suggère que l’épidémie est toujours active. Le premier groupe de cas a été identifiée par le Danemark en 2017. Il a permis d’orienter les investigations vers une usine en Pologne fabriquant du saumon fumé prêt à consommer. La France a de son côté signalé en octobre 2017 la même souche de Listeria (L.monocytogenes ST8) dans du saumon mariné issu de la même entreprise. Ce qui renforce l’hypothèse que la contamination soit survenue dans cette usine.

Un site polonais suspecté

Toutefois, en raison du manque de données disponibles sur le séquençage du génome entier dans les échantillons prélevés dans l’environnement du site polonais, les experts de l’Efsa ne sont pas en mesure de confirmer l’origine de la contamination. En complément, des analyses vont être effectuées chez les producteurs de saumon norvégiens, car l’Efsa n’exclut pas une potentielle contamination des matières premières. En attendant, l’Agence européenne pense plausible l’apparition d’autres cas et appelle à la vigilance des consommateurs, notamment les femmes enceintes et les personnes âgées, qui ont un plus grand risque de contracter la listériose. Selon l’Efsa, les cas de listériose ont augmenté chez ces deux groupes de population entre 2008 et 2015.

Publié en décembre 2017, le rapport de l’Efsa et du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) pour l’année 2016 sur la surveillance des zoonoses et des maladies d'origine alimentaire en Europe 2017 indique une hausse continue des cas de listériose. Les aliments prêts-à-être consommés apparaissent comme la source de contamination la plus fréquente.

Dans le dernier rapport du RASFF (Rapid alert system for food and feed), le pathogène Listeria arrive en deuxième position des notifications les plus recensées pour les pathogènes microbiens après Salmonella.