Process Alimentaire / Qualité / Une pétition veut imposer le Nutri-Score en Europe

Qualité

Une pétition veut imposer le Nutri-Score en Europe

Marjolaine Cérou |  20 Mai 2019 | 

Sept associations de consommateurs européennes, dont l’UFC Que Choisir en France, ont lancé une pétition à l’échelle européenne pour imposer l’utilisation de l’étiquetage Nutri-Score en Europe.

Le Nutri-Score sera-t-il bientôt déployé en Europe ? Par l’ initiative citoyenne européenne Pro-Nutriscore, sept associations européennes de consommateurs – parmi lesquelles l’UFC Que Choisir - demandent à la Commission européenne de rendre obligatoire l’étiquetage nutritionnel complémentaire Nutri-Score en Europe. Leur volonté est de « garantir une information nutritionnelle de qualité aux consommateurs européens et protéger leur santé ». « Plusieurs études nationales et internationales ont souligné que le Nutri-Score était l’étiquetage nutritionnel simplifié le plus efficace pour que les consommateurs puissent être pleinement acteurs de leurs choix pour un équilibre nutritionnel au quotidien », insiste Cédric Musso, représentant du comité des citoyens et directeur de l’UFC Que Choisir.

L’initiative citoyenne a fixé trois objectifs :

  • « Simplifier la lecture et la compréhension de l’étiquetage nutritionnel et comprendre l’intérêt nutritionnel d’un aliment en un coup d’œil face à la diversité de l’offre alimentaire ;

  • Agir sur les problématiques de santé publique en incitant les professionnels à améliorer la composition de leurs produits ;

  • Harmoniser l’information nutritionnelle au niveau européen en imposant un étiquetage officiel unique, permettant de mettre fin à la confusion des consommateurs européens face à la myriade de logos existants. »

1 million de signatures nécessaires

« La Commission européenne peut adopter des actes juridiques ayant pour objectif l'établissement et le fonctionnement du marché intérieur. La Commission considère dès lors l'initiative comme recevable sur le plan juridique », indique la Commission. Enregistrée le 8 mai dernier, cette pétition doit à présent recueillir un million de signatures dans au moins sept pays au cours des douze prochains mois. Une fois les signatures collectées, l'initiative sera portée à la Commission européenne, qui décidera -ou non- d'y donner suite. L’UFC Que Choisir l’a relayée sur son site Internet.

Une initiative soutenue par le professeur Serge Hercberg, dont l’équipe a créé le système nutritionnel qui classe les produits selon leur incidence sur la santé en associant une lettre (A, B, C, D, E) à une couleur (du vert au rouge). Le chercheur dénonce en parallèle une campagne de désinformation autour du Nutri-Score, suite à la multiplication de montages photos autour du Nutri-score qui se multiplient sur les réseaux sociaux. « Discréditer et essayer de déstabiliser le Nutri-Score fait le jeu des sociétés qui refusent cet étiquetage et se battent au niveau européen pour le torpiller », déclare-t-il à l’UFC Que Choisir. Cette campagne lancée au moment où certains pays européens, comme l'Allemagne, sont en train de choisir leur système d’étiquetage complémentaire.

Pour rappel, comme le stipule le règlement européen Information du consommateur (INCO 1169/2011), le Nutri-Score reste un étiquetage complémentaire à la déclaration nutritionnelle obligatoire. Son objectif est de donner des repères nutritionnels aux consommateurs dans l’optique de les aider à adopter des comportements alimentaires bons pour leur santé. Après de longs débats en France, l’arrêté fixant la forme de présentation du Nutri-Score a été signé en 2017. A ce jour, 90 entreprises et enseignes se sont engagées à apposer le pictogramme. Et depuis fin 2018, l’Espagne et la Belgique ont choisi de promouvoir le Nutri-Score.