Process Alimentaire / Rappels produits / Enterobacter Sakazakii : Premibio rappelle des laits infantiles en poudre

Enterobacter Sakazakii : Premibio rappelle des laits infantiles en poudre

Marjolaine Cérou |  27 Avril 2018 | 

La société Premibio, spécialisée dans l’alimentation infantile biologique, vient de procéder au rappel de laits infantiles en poudre 1er âge de la marque Premilait en raison d’un risque de contamination par la bactérie Enterobacter Sakazakii.

Environ 200 boîtes sont concernées par ce rappel. Elles ont été commercialisées à partir d’octobre 2017 et portent les caractéristiques suivantes :

  • Marque: Prémilait 1er âge ;

  • Lot : 257 ;

  • DDM : 14/09/2020.

Cette décision de rappel fait suite à un contrôle de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) de la Vendée. Ce contrôle s’inscrit dans le cadre du renforcement des inspections des établissements fabriquant des poudres de lait destinées à l'alimentation infantile, qui ont été annoncées annoncées par le Ministre Stéphane Travert en janvier 2018 suite à la contamination des laits en poudre Lactalis par Salmonella Agona.

« Les inspecteurs ont constaté qu’en octobre 2017, des contrôles menés par l'entreprise avant la commercialisation avaient mis en évidence la présence d’Enterobacter Sakazakii dans des échantillons de produits appartenant au lot n° 257. En conséquence, Premibio avait procédé à des analyses complémentaires pour déterminer les boites concernées. L’entreprise a ainsi décidé de ne pas commercialiser une partie de ce lot », indique la DGCCRF.

La DDPP a considéré que les éléments présentés par l’entreprise n’étaient pas suffisants pour exclure la contamination du reste du lot. Ce qui a conduit Premibio à ordonner le retrait et le rappel de l’ensemble du lot et à informer ses clients. La DGCCRF indique que l’entreprise doit à présent revoir sa procédure de gestion des non conformités.

Une bactérie de l’environnement

Pour rappel, Enterobacter Sakazakii, reclassé en tant que Cronobacter Sakazakii depuis 2007, est une bactérie susceptible de se retrouver dans les préparations en poudre. Elle est détruite lors de la pasteurisation, ce qui indique que la contamination des préparations en poudre s’effectue par l’environnement de production. D’après l’Anses, « des études de sites de production ont mis en évidence une contamination environnementale fréquente, notamment aéroportée ».

Par ailleurs dans le règlement européen 2073/2005 le Règlement (CE) fixe un critère d’hygiène des procédés, soit l’absence d’enterobactéries dans 10g, 10 échantillons analysés par lot) dans les aliments à destination des nourrissons de moins de six mois.

Plus d'informations sur le site de la DGCCRF et sur le site du Ministère de l'Agriculture .