Process Alimentaire / Sommaires / Sommaire de juin 2010 - n° 1271

Sommaire de juin 2010 - n° 1271

20 Juin 2010 | 

L'éditorial de François Morel

L’INVITÉ. Xavier Terlet, président de XTC, World Innovation Europe.

L’ÉVÉNEMENT. Conjoncture. Une reprise attendue en 2011.

PROFESSION. La filière lait de consommation en quête d’une stratégie.

ENTREPRISES. Entremont chez Sodiaal, le schéma le moins risqué.

GRAND ANGLE. Luxlait, le réveil laitier du Grand Duché. La nouvelle laiterie de Luxlait au Luxembourg, mise en route en 2009, est une des plus modernes d’Europe. Le projet est aussi ambitieux qu’atypique. Pour répondre à un double enjeu : le marché luxembourgeois et les ventes à l’export.

DOSSIER INNOVATION. La crise rend l’innovation plus que jamais nécessaire, mais la rend aussi plus difficile et plus exigeante en compétences. Cela conduit, les industriels de l’agroalimentaire à rechercher des partenaires à l’extérieur de l’entreprise.

INGREDIENTS. Arômes : cap sur le naturel. La naturalité est un vecteur d’innovation et de différenciation, notamment dans le secteur des arômes alimentaires. Consommateurs et distributeurs militent en leur faveur. En réponse, les fabricants d’arômes s’adaptent et développent de nouveaux concepts, dans un contexte réglementaire en évolution.
>> La vanille au naturel. Réglementation : un casse-tête à dénouer.Moins de sel, plus d’arômes.

PROCEDES. Seafood Processing Europe 2010 : vague d’optimisation sur les produits de la mer. Seafood Processing Europe a réuni un peu plus de 200 équipementiers. Trois grands thèmes ont émergé de l’édition 2010 : la valorisation des coproduits, l’optimisation des process et les réponses techniques pour les « convenience food ».

EMBALLAGE. Etuyage et multipacks : nouveaux standards. L’heure est à l’économie dans l’emballage secondaire, étui ou emballage multipack. Les constructeurs privilégient la robotisation des alimentations de machines et travaillent, en partenariat avec les cartonniers, au développement des éco-packs.
>> Banderolage et filmage : des solutions alternatives spécifiques.

QUALITE. Le Casse-tête de l’affichage environnemental. Décalé de six mois, l’affichage environnemental sera testé dès le 1er juillet 2011 avec une phase d’expérimentation d’un an. En agroalimentaire, le choix de l’unité fonctionnelle et des critères d’impact fait débat. Tout comme la consolidation des bases de données.

MANAGEMENT. La Boulangère adopte le management visuel.