Poudre : SPX contrôle le ratio entre lactose amorphe et cristallisé

7 novembre 2019 - Stéphanie PERRAUT

Dans le brevet « Method for producing a powder of lactose », le groupe SPX propose un mode opératoire qui permet de contrôler la quantité de lactose amorphe dans une poudre. Présent dans le lait à hauteur de 2 à 8 %, le lactose existe sous deux formes, l’alpha et le beta-lactose, en équilibre thermodynamique après solubilisation . En séchant, ce dernier précipite sous une forme amorphe sensible à l’hygrométrie, tandis que l’alpha-lactose cristallise et reste stable. L'ajustement du rapport entre ses deux formes dans les poudres de lactose permet de garantir la stabilité du produit tout au long de sa conservation.

Pour y parvenir, SPX décrit un processus au cours duquel une suspension comprenant du lactose dissous et des cristaux d'alpha-lactose est séchée pour donner une poudre comprenant du lactose amorphe et des cristaux d'alpha-lactose. Une fraction de la suspension initiale (baptisée « f ») est envoyée vers un réchauffeur : ceci permet d’augmenter la solubilité et dans le même temps de favoriser la mutarotation (le passage de la forme beta à la forme alpha). Selon un tableau repris dans le brevet, le passage des formes beta vers alpha augmente avec la température : il est accéléré à partir de 30°C et total à partir de 60°C. La fraction « f » est ensuite réincorporée dans la solution qui sera séchée. Le brevet évoque la possibilité de réincorporer les fines de séchage en début de ce processus.

Brevet WO2018109000A1, publié le 21 juin 2018.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois