Emballages

14 pays signent le Pacte européen sur les emballages plastiques

6 mars 2020 - Karine Ermenier

Près de 70 États, industriels, recycleurs, fabricants d’emballages et d’ONG ont signé le Pacte Plastiques européen le 6 mars. Cette initiative public-privé vise à réduire la fuite de plastiques dans l’environnement et à mieux gérer le cycle de vie de l’emballage plastique à l’échelle européenne.

Un an après la signature du Pacte national français sur les emballages plastiques, 14 pays ont décliné l'initiative publique-privée à l'échelle européenne avec l'European Plastics Pact. Signé par 70 industriels, ONG et gouvernements, celui-ci vise à réduire les emballages et produits plastiques à usage unique qui finissent dans la nature. Et à parvenir à une meilleure gestion du cycle de vie du plastique, à l'échelle européenne. L’ambition des signataires est de partager les solutions et de lever collectivement les difficultés à la mise en place d’une économie circulaire et sobre en plastique.  Parmi ces signataires figurent les groupes industriels Bonduelle, Nestlé, Unilever, Friesland Campina mais aussi les distributeurs Carrefour, Auchan et Coop. Toute la chaîne de valeur est représentée à travers, par exemple, Evertis, Sphère, Pluspack, Faerch, Suez ou encore Veolia . Le Pacte accueille également la Commission européenne en tant qu’observatrice. D’où la présence de Frans Timmermans, commissaire européen désigné au Green deal européen et à la lutte contre le changement climatique, aux côtés de Brune Poirson, secrétaire d’Etat auprès de la Ministre de la Transition écologique française, Stientje van Veldhoven, ministre néerlandaise de l’environnement et de Lea Wermelin, ministre danoise de l’environnement.

Des objectifs communs ont d’ores et déjà été fixés par les signataires, avec une portée sur tous les plastiques utilisés dans le conditionnement et les produits à usage unique de la zone économique européenne. Parmi eux figurent :

  1. La conception de tous les emballages et produits en plastique à usage unique de manière à ce qu'ils soient réutilisables dans la mesure du possible et, dans tous les cas, recyclables d'ici 2025,
  2. la réduction de l’usage du plastique vierge d'au moins 20 % (en poids) et l’usage du plastique d’au moins 10 % dans les produits et emballages en plastique d'ici 2025 par rapport à 2017,
  3. l’augmentation des capacités de recyclage d'au moins 25 % d'ici 2025,
  4. l’incorporation d’au moins 30 % de de plastique recyclé dans les nouveaux produits et emballages à usage unique d'ici 2025.

De nouveaux signataires peuvent ratifier le Pacte européen sur les emballages plastiques en envoyant une candidature par écrit au secrétariat de l’organisation mise en place. Les signataires se retrouveront une fois par an pour échanger leurs connaissances, leurs expériences, les résultats obtenus et les progrès enregistrés. Auchan, par exemple, indique qu’en 2022 l’enseigne aura fortement engagé la suppression des emballages plastiques pour les métiers de bouche et les fruits et légumes en libre-service. Une façon de répondre à l’objectif 2. Le groupe de distribution entend également développer des alternatives aux films ou emballages plastiques spécifiques aux fruits et légumes bio. Tandis que Nestlé, qui a récemment affiché ses ambitions en matière de recyclabilité et de remplacement des plastiques, indique par ailleurs tester dès 2020 des solutions innovantes sur le réemploi et la vente en vrac de plusieurs produits. Le bilan de ces initiatives pourra, dans le cadre du Pacte, être communiqué publiquement pour que les bonnes pratiques puissent être partagées.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois