DS Smith ne déplore pas de difficultés à s'approvisionner en papier. Exemple ici de bobines de papier au départ vers l'onduleuse sur le site de DS Smith Packaging de La Chevrolière (44).

Emballages

Covid-19 : DS Smith souligne la solidarité qui s’installe entre industriels et fournisseurs d’emballages

6 avril 2020 - Karine Ermenier

Chez DS Smith Packaging, 90 % de sites français sont en fonctionnement, à plein régime dans l’Ouest, un peu plus au ralenti dans certains sites de l’Est. Pour assurer les commandes, le cartonnier transfère des productions d’un site à l’autre et simplifie certains emballages avec l’accord de ses clients industriels. Lesquels acceptent les efforts qui permettent à l’ensemble de la chaîne de continuer à fonctionner.

« 90 % de nos sites fonctionnent. L’Ouest, qui est pour l’instant plus épargné par le Covid-19, tourne à plein régime. Tandis que certains sites de l’Est ont réduit le nombre d’équipes, non pas pour des questions de droits de retrait. Mais par l’absentéisme lié à la garde d’enfants, à la suspicion de Covid-19 et au personnel à risque. Certaines équipes réouvrent.». 

Armand Chaigne, directeur marketing de DS Smith Packaging France, a résumé en ces quelques mots la situation actuelle du cartonnier en France. Pour faire face à l’augmentation de la demande en agroalimentaire (+ 10 % à + 30 % selon les clients), la pharmacie et le e-commerce, entre autres, le cartonnier déporte certaines capacités de ses sites vers d’autres sites, en France comme à l’étranger. Cette organisation de transferts entre unités se gère au quotidien, via les cellules de crise mises en place au niveau central puis par régions et activités.

Simplification des emballages commandés

« Nous pouvons aussi compter sur la solidarité qui s’installe avec nos clients. C’est très marquant. Nous avons d’abord priorisé les clients à l’activité stratégique puis vu avec eux quelles productions étaient vraiment essentielles. Et s’il était possible de simplifier certains emballages pour accroître notre productivité horaire en augmentant les tailles de lots. Et en passant aussi sur des modèles de cartons moins complexes, plus polyvalents, et donc plus rapides à produire en masse sur nos machines », commente-t-il. «  Nos clients industriels de l’agroalimentaire ont même limité leur nombre de références, ont accepté de passer sur des formats et papiers standard, de limiter les impressions voire d’aller sur des emballages neutres. Ils ont compris que tous les efforts menés individuellement allaient se reporter sur l’ensemble de la chaîne. » Le fournisseur d’emballages a même reçu des lettres de remerciement de la part de ses clients pour saluer son adaptabilité. « L’un d’entre eux a même envoyé une palette de pâtes sur un de nos sites », illustre-t-il. « A l’issue de cette crise, les fournisseurs qui font preuve d’agilité seront récompensés. J’espère que cela fera prendre conscience que nous avons besoin d’un écosystème de partenaires, solidaires et de proximité. »

Solidarité entre les équipes

Une grande solidarité s’installe aussi entre les équipes. Dans cinq sites, des designers, prototypeurs ou commerciaux ont pris l’initiative de venir remplacer des collègues absents sur les lignes de production ou pour accepter des tâches en dehors de leur périmètre habituel. «J’ai souhaité donner un coup de main aux opérateurs, montrer qu’on était tous dans le même bateau. C'est en se serrant   les   coudes   que   nous   en   sortirons   plus   forts. Ce   fut   une expérience humaine très enrichissante», témoigne Benoist C, commercial chez DS Smith et qui a effectué une mission en équipe de nuit.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois