Emballage

Emballage, horizon 2010 : le consommateur décide

L'observatoire de l'emballage note des marges serrées pour les fabricants d’emballage mais un optimisme d’ensemble pour les acteurs de la filière française.

Optimisme au programme. L’enquête réalisée par l’Observatoire de l’Emballage pour le salon international de l’Emballage 2008 présente de bonnes perspectives pour le secteur de l’emballage français. 378 entreprises françaises intervenant sur le secteur de l’emballage y ont répondu. Elle souligne le rôle du consommateur en tant que « prescripteur de tendances » dans les prochaines années.

D’une manière globale, l’industrie alimentaire (hors liquide) et des boissons reste le premier secteur client de l’industrie de l’emballage (contenants et équipements confondus). Mais les projections en matière de croissance de production donnent très porteurs les secteurs de la santé-pharmacie et de la cosmétique (respectivement 59% et 47% de réponses positives). L’alimentaire gagne la 3e place de ce classement.

Au niveau des matériaux, le papier-carton a toujours le vent en poupe : il constitue encore 45% des achats d’emballages en 2007. Mais l’étude prévoit de plus fortes perspectives d’achat pour le plastique à l’horizon 2010 (36% des achats en 2007). Ce bilan est aussi partagé par les fabricants qui envisagent des hausses de production pour le plastique, les complexes et - dans une moindre mesure -pour le papier-carton. Les achats de verre et de métal se situent quant à eux respectivement au-dessous des 7% en 2007.

Au plan international, les acheteurs sont plutôt optimistes quant aux exportations françaises, tout comme les fabricants, notamment pour le métal, le papier-carton et les matériaux complexes très prisés. L’étude note que le marché concurrentiel reste essentiellement européen (France, Italie, Allemagne en tête) même si l’on note une très claire montée en puissance de la Chine.

Point sensible pointé par l’enquête, les marges d’exploitation sont restées stables du côté des équipementiers, mais se sont dégradées chez 40% des fabricants d’emballages. Principaux facteurs impactant sur la rentabilité : la pression des distributeurs sur les prix de vente et la hausse du coût des matières premières. Toujours selon les résultats de l’étude, 70% des fabricants de contenants prévoient une augmentation de leurs investissements, en particulier dans des innovations touchant au développement durable et à l’éco-conception, à l’évolution des modes de distribution (hard discount, vente en ligne) et de consommation comme le nomadisme. Des tendances pour ces prochaines années qui sont prescrites par les attentes des consommateurs en la matière.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois