De façon à répondre aux demandes de substitution du plastique, A3P Thermormage teste trois nouveaux matériaux compostables thermoformables en barquettes.

Europack Euromanut CFIA Lyon 2019

Emballages : trois voies de développement durable

13 novembre 2019 - Karine Ermenier

Parmi les innovations emballages présentées sur le salon Europack Euromanut CFIA Lyon 2019, d’aucune ne fait l’impasse sur le développement durable. Mais la notion d’éco-conception peut prendre de nombreuses formes. Exemple à travers trois solutions d’exposants.

Parmi les 650 exposants du salon Europack Euromanut CFIA, un bel espace sera consacré aux fournisseurs d’emballages et de matériaux d’emballages. Tous auront cette année un point commun : la recherche de l’emballage minimum pour répondre aux attentes du marché en matière d’éco-conception. Cela se traduit par des allègements à la source, des développements de résines recyclables, le choix de matériaux biodégradables et ou biosourcés. Illustration de cette diversité à travers trois exemples exposés.

A3P thermoformage teste trois nouveaux matériaux compostables

De façon à répondre aux demandes de substitution du plastique, A3P Thermormage teste trois nouveaux matériaux compostables thermoformables en barquettes (voir photo ci-dessus). Le premier, déjà disponible à l’échelle industrielle, est issu de déchets de canne à sucre. Il se comporte comme le plastique sur les lignes de conditionnement (dépilage, operculage, etc.) et se composte en conditions industrielles au-dessus de 400 µm d’épaisseur.

Le second et le troisième matériau sont, eux, fabriqués dans le Nord de l’Europe à partir de déchets de betterave. De quoi, d’emblée, imaginer un meilleur bilan carbone que celui de la canne à sucre. L’une des deux variantes comporte, en plus, des résidus d’écorces de grains de blé qui lui confèrent l’aspect du kraft ou du bois. Ces matériaux, encore au stade de développement, nécessitent d’être validés par des tests de migration et de vieillissement.

Boulanger opercule en skin sur des plaques carton

Fabricant français d’emballages barrières, Boulanger accompagne aussi ses clients dans les process de conditionnement. Et propose une gamme complète de matériels et outillages polyvalents, depuis la simple mise sous vide au thermoformage en passant par l’operculage MAP (sous atmosphère) et skin. Sur le salon, Boulanger expose un nouvel outillage adapté à ses machines électriques Reetray 30 (modèle semi-automatique) et ReeEco (modèle automatique) : il permet d’operculer en skin des produits sur des plaques carton. Ce procédé met en valeur les produits, réduit de 80 % le plastique tout en améliorant la recyclabilité de l’ensemble et dispose d’une grande surface de communication.

 

 

Leygatech remplace les multi-couches à base de polyamide

Assurer les propriétés barrières d’un emballage souple tout en améliorant sa recyclabilité. Tels sont les objectifs que s’est fixé Leygatech avec ses structures de films en polyéthylène/EVOH/polyéthylène exposées sur le salon. Celles-ci viennent remplacer les structures multi-couches actuelles à base de polyamide : PA/PE, PA/EVOH/PE ou encore PP/PA/EVOH/PA/PE … Lesquelles sont utilisées dans des emballages thermoformés, des saches thermoformées mises sous vide, des sachets ou autres emballages souples avec injection d’atmosphère modifiée. De cette façon, les nouveaux complexes pourront s’intégrer dans le flux de polyéthylène (PE) qui sera opérationnel en France à l’issue de la généralisation des consignes de tri en 2022.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois