Emballages

Kellogg’s rend ses emballages accessibles aux déficients visuels

5 juillet 2021 - Karine Ermenier

Grâce à la technologie NaviLens, déjà utilisée dans certains transports en commun de grandes métropoles, Kellogg Europe rend les informations de ses emballages de céréales (allergènes, tri, etc.) accessibles aux malvoyants. Explications.

Les malvoyants britanniques ont déjà pu découvrir ce nouveau code coloré sur les emballages de céréales Coco Pops... Pour tous les autres amateurs de céréales du groupe Kellogg partout en Europe, il sera disponible d’ici 2022. De quoi s’agit-il ? D’une technologie, appelée NaviLens, destinée aux malvoyants et qui repose sur des carrés de couleur très contrastés sur fond noir, lisibles par un smartphone. Lorsqu’un consommateur non voyant ou malvoyant pointe son appareil dans la direction du paquet de céréales, le téléphone est alerté et l’utilisateur peut choisir de se faire lire à voix haute les informations concernant les ingrédients, les allergènes et le recyclage, ou de les lire sur son appareil à l’aide d’outils d’accessibilité.

Lecture à voix haute des ingrédients, allergènes, infos sur le tri, etc.

Contrairement à un QR-Code, l’utilisateur n’a pas besoin de savoir exactement où se trouve le code sur le paquet pour pouvoir le scanner. Un code mesurant 20 x 20 centimètres peut ainsi être détecté à une distance de 12 mètres, même en mouvement et sans mise au point sur l’appareil photo. Un mouvement du poignet permet ensuite de lire à voix haute les informations contenues. Celles-ci peuvent être programmées en plusieurs langues, le smartphone sélectionnant automatiquement sa langue par défaut.

Cette technologie est actuellement utilisée dans les transports en commun de Barcelone, Madrid et Murcie, facilitant ainsi les déplacements urbains de milliers d’usagers déficients visuels. Il a été testé, avec succès, pour la première fois sur un produit alimentaire par le groupe Kellogg l’an dernier. «Son évaluation par l’organisation britannique Royal National Institute of Blind People (RNIB) a montré que 97 % des personnes interrogées aimeraient voir davantage de fonctionnalités d’accessibilité de ce type sur les emballages alimentaires à l’avenir », indique le groupe qui va mettre en rayon dès janvier prochain les premiers paquets accessibles de Special K. Selon Euroblind.org, le continent européen compte 30 millions de non-voyants et malvoyants.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois