Les machines habillées aux couelurs de Lactel seront installées sur le parking de trois supermarchés : Leclerc Chaponnay (69), Leclerc Rezé (44) et Carrefour Carré-Sénart (77).

Emballages

Lactel expérimente la consigne sur les bouteilles de lait

19 juillet 2019 - Karine Ermenier

Lactel lancera dès la rentrée son opération Recyc’lait de collecte de bouteilles de lait via des machines de consigne. Un premier test sera réalisé à Nantes, Lyon et Paris.

 

En pleine actualité sur le retour de la consigne en France, le groupe Lactalis se saisit concrètement du sujet avec son opération Recyc’lait mise en place dès la rentrée. Celle-ci consiste à collecter des bouteilles de lait à travers la mise en place de machines de consigne Lemon Tri habillées aux couleurs de la marque Lactel dans trois grandes villes : Lyon, Nantes et Paris. Les machines seront installées sur le parking de trois supermarchés : Leclerc Chaponnay (69), Leclerc Rezé (44) et Carrefour Carré-Sénart (77).

Pour chaque bouteille de lait rapportée, quelle que soit sa marque, les consommateurs auront le choix entre recevoir un bon de réduction de 2 centimes d’euros à valoir dans le magasin où est installé la machine. Ou bien faire un don à l’association partenaire Clean Up Day. Celle-ci reversera alors 5 centimes d’euro par bouteille collectée pour financer des actions de nettoyage citoyen.

De septembre à décembre 2019, Lactel partira à la rencontre des familles françaises à travers diverses animations pédagogiques, pour certaines animées par les collaborateurs de Lactel eux-mêmes les vendredis et samedis, près des machines. Iront-elles jusqu’à expliquer la différence entre le PEHD, polyéthylène haute densité, de la bouteille de lait Lactel et le PET opaque de certaines autres marques ? Car le gisement récupéré sera nécessairement diversifié.

Toujours est-il que cette démarche est intéressante et à suivre à plus d’un titre : à la fois car il s’agit d’une première pour la catégorie lait. Ensuite parce qu’elle introduit le concept de consigne mais sans même augmenter le prix de base de la bouteille de lait achetée. De quoi habituer les habitants tests de cette opération à un système de consigne peu contraignant, différent de celui qui est pour l’instant évoqué dans le projet de loi sur l’économie circulaire porté par Brune Poirson. Ce dernier prévoit, en effet, un surcoût du produit à l’achat. Mais tout reste encore à définir dans le cadre du groupe de travail qui planche sur la question.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois