Emballage

Les nouveautés « emballage » à découvrir sur le Cfia Metz

  • Une étuyeuse adaptée aux petits formats

L’étuyeuse ET180S d’Emballage Technologies permet la mise sous étuis automatique de petits formats à grande cadence. La machine est adaptée aux étuis de 30 à 180 mm de largeur ; 60 à 320 mm de longueur et 16 à 100 mm de hauteur. Les mouvements sont continus et les produits sont placés dans des augets de regroupement qui les accompagnent durant les transferts et les phases de poussée dans les étuis. Les alimentations peuvent être manuelles ou automatiques. En terme de cadence l’étuyeuse assure jusqu’à 220 étuis par minute. Elle s’adapte aux cartons fins et recyclés. Les changements de formats sont possibles en moins de 10 minutes.
Emballage Technologies, Stand B18/C15

  • L’identification automatique des palettes

Audissee, spécialisée dans l’intégration de solutions d’identification code-barres et datamatrix, expose son poste d’identification automatique de palettes Audiscan. Celui-ci permet d’identifier de façon automatique les palettes au passage du cariste, lors des phases de chargement-déchargement des camions. Intégré en bordure de quai, l’Audiscan évite au cariste toute saisie manuelle préalable, ce qui fiabilise l’information tout en simplifiant sa tâche. Selon Audisee, le gain de temps est de l’ordre de 10 minutes par camion, soit +30 % de productivité. Cette solution est déjà utilisée par Nestlé waters (Vosges) et Jung Logistique (Alsace), prestataire qui gère les stocks d’un producteur de bière européen.

Audissee, Stand E44

  • Contrôle de l’étanchéité des emballages sur ligne

Le nouveau FLI Sealtester de Sartorius vérifie l’étanchéité des emballages en ligne, de façon non destructive. Les emballages qui ne sont pas étanches sont éliminés de la ligne de production à l’aide de mécanismes d’éjection adaptés. Le principe de fonctionnement du FLI SealTester est simple : une première bande de mesure exerce une pression définie sur l’emballage et la hauteur de l’emballage est enregistrée. Ensuite, une deuxième bande de mesure exerce la pression la plus élevée possible sur l’emballage sans l’endommager. Si l’emballage n’est pas étanche, de l’air ou du gaz s’en échappe. Une troisième bande vient mesurer la hauteur de l’emballage. Si la mesure diffère de la première hauteur enregistrée, cela signifie que l’emballage n’est pas étanche. Les cadences peuvent atteindre 180 unités par minute. Les fuites sont détectées à partir du seuil de 0,8 mm.
Sartorius, Stand C10


Retrouvez l’avant-première du Cfia Metz dans le numéro d’octobre de Process alimentaire (n°1263), avec un gros plan sur les régions Champagne-Ardenne, Alsace et Lorraine.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois