Emballages

Nesquik lance l’éco-recharge en papier

7 mai 2021 - Karine Ermenier

Loin d’abandonner sa mythique boîte de poudre chocolatée Nesquik en PET jaune, Nestlé la transforme même en emballage réutilisable grâce à un nouveau principe de recharges.

Et s’il suffisait de changer les habitudes de consommation des foyers pour faire passer ce qui a jusque-là toujours été un emballage en plastique à usage unique pour un emballage réemployable ? C’est le pari que fait Nestlé en transformant sa boîte iconique de poudre chocolatée Nesquik, conçue en plastique (PET) recyclable, en un emballage à conserver et à recharger. Et ceci grâce au lancement d’une toute nouvelle éco-recharge en sachet papier recyclé certifié FSC, contenant 430 g de poudre chocolatée. « Ce nouveau sachet vise à réduire les emballages, en encourageant les familles à pérenniser la boîte en plastique grâce à ses remplissages successifs, confirme Martine Grazioco, directrice générale Dairy France de Nestlé. Cela illustre notre engagement à rendre 100 % de nos emballages recyclables ou réutilisables d’ici 2025. Et notre volonté d’accompagner les familles vers un avenir avec moins de déchets, en les sensibilisant au réemploi.»

Eco-logique mais éco-nomique ?

Reste qu’une éco-recharge n’a de sens et de véritable chance de succès que si elle est éco-logique mais aussi éco-nomique. Or, sur ce point, à 5,23 €/le kg en prix conseillé (2,25 € les 430 g), l’éco-recharge en papier est loin de rivaliser avec la boîte Nesquik d’un kilo à 3,65 €/kg, ni même la boîte de 490 g à 4,59 €/kg. Elle se rapproche, en revanche, du prix moyen au kilo du Nesquik en boîte plastique de 250g.       

Nestlé poursuit également le déploiement de son sachet en papier, initié sur sa référence All Natural en 2019, avec le lancement d’une recette Nesquik bio en 350 g, composée de seulement quatre ingrédients. Comme les autres, cette poche est recyclable dans la filière papiers-cartons. Le groupe allie cet engagement dans l’éco-conception des emballages à une démarche d’approvisionnement durable du cacao, grâce à son plan cacao lancé en 2009 et à la certification Rainforest Alliance. De quoi répondre à trois enjeux de la filière : augmenter les revenus des producteurs de cacao, améliorer les conditions de vie des communautés et assurer une meilleure qualité du cacao.
Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois