Le groupe Nestlé annonce vouloir investir jusqu’à 1,9 milliard d’euros dans le marché des plastiques recyclés.

Emballages

Nestlé investit 1,9 milliard d’euros dans les plastiques recyclés et les emballages durables

17 janvier 2020 - Karine Ermenier

Outre les travaux d’études menés en interne par son Institut de Recherche sur l’Emballage, le groupe Nestlé annonce vouloir investir jusqu’à 1,9 milliard d’euros dans le marché des plastiques recyclés et dans des start-up qui se consacrent au développement d’emballages durables.

Pour atteindre son objectif de 100 % d’emballages recyclables ou renouvelables d’ici 2025, le groupe Nestlé met les moyens. Il annonce vouloir investir jusqu’à 2 milliards de francs suisses, soit presque 1,9 milliard d’euros, pour passer des plastiques vierges aux plastiques recyclés et pour accélérer le développement de solutions d’emballages durables et innovantes. Objectif ultime : faire que jamais plus le plastique ne devienne un déchet.

L’enjeu en matière de plastiques recyclés est de deux ordres : pouvoir disposer de la matière recyclée existante en quantités suffisantes, à savoir le PET car à date seule cette résine recyclée est apte au contact alimentaire. Et, par ailleurs, permettre à d’autres résines d’être recyclées avec pour objectif de garantir leur alimentarité. Car la qualité et la sécurité sanitaire des aliments en dépendent.

1,4 milliard d'euros aux matériaux recyclés

Pour créer un marché du recyclé, Nestlé s’engage donc à acheter jusqu’à deux millions de tonnes de plastiques recyclés à usage alimentaire et à allouer plus de 1,4 milliards d’euros (1,5 Md CHF), au paiement d’une prime pour ces matériaux, entre aujourd’hui et 2025. Et ce, sans incidence sur les prix de vente : « Nestlé cherchera à réaliser des gains d’efficacité opérationnelle afin que les bénéfices de cette initiative restent neutres », déclare le groupe suisse. Sur le très court terme, la multinationale s’engage déjà à réduire d’un tiers son utilisation de plastiques vierges. « En plus de réduire le plus possible l’utilisation des plastiques et collecter les déchets, nous voulons fermer la boucle et rendre sans cesse plus de plastiques recyclables », affirme le numéro un mondial de l’agroalimentaire.

235 millions d'euros dans les start-up

L’autre pan de son investissement concerne les autres formes d’emballages durables. Pour cela, Nestlé lance un fonds de capital-risque de 250 millions de francs suisses (soit 235 millions d'euros) pour investir dans des start-up qui se consacrent au sujet (nouveaux matériaux, emballages réutilisables, techniques de recyclage). Ceci en complément des travaux déjà réalisés par son Institut de recherche sur l’emballage basé à Lausanne.

Toutes ces initiatives – que Nestlé continuera à présenter au fil des développements – apporteront leur pierre à l’objectif global du groupe d’atteindre zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici 2050.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois