Emballage

Orangina, PepsiCo et Nestlé Waters s'engagent dans le recyclage enzymatique du PET avec Carbios

29 avril 2019 - Karine Ermenier

Dans le cadre de ce nouveau partenariat signé le 29 avril pour une durée de quatre ans, les nouveaux membres du consortium s’engagent à soutenir et accélérer la production à l’échelle industrielle de bouteilles en PET à partir de déchets de plastiques biorecyclés.

Etabli en 2017, le consortium entre Carbios et L’Oréal vient d’être rejoint par trois géants de l’agroalimentaire, et des boissons en particulier : Nestlé Waters, PepsiCo et Suntory Beverage & Food Europe. Dans le cadre de ce nouveau partenariat signé le 29 avril pour une durée de quatre ans, les nouveaux membres s’engagent à soutenir et accélérer la production à l’échelle industrielle de bouteilles en PET à partir de déchets de plastiques biorecyclés. Et ce, grâce au procédé enzymatique inédit de Carbios qui permet de produire un rPET équivalent au PET vierge, à partir de PET clairs, colorés, opaques, multi-couches, etc. Cette innovation aboutit, en somme, à déconstruire tous les types de plastiques polyesters en leurs constituants d’origine, qui pourront ensuite être réutilisés pour la production de nouveaux emballages 100 % recyclés à la qualité et aux performances identiques au matériau vierge.

Le procédé s’opère à faible température, sans aucune pression ni solvant. Cela permet d’optimiser son empreinte environnementale et de fournir une solution compétitive pour accroître le taux de recyclage des plastiques dans le monde. Et répondre à la demande croissante en rPET qui fait face à un manque de disponibilité de matière. C’est également une façon, pour les industriels investis dans ce consortium, de disposer d’une solution complémentaire au recyclage mécanique et chimique, pour atteindre leurs objectifs de développement durable.

«PepsiCo aspire à un monde où les plastiques ne deviennent jamais des déchets. Pour ce faire, des efforts de collaboration sont nécessaires afin d’impulser des changements en profondeur tout au long du cycle de vie des emballages. Ce consortium nous offre la possibilité d’accélérer le développement de cette technologie prometteuse de recyclage enzymatique qui, conjointement avec le recyclage mécanique et chimique, peut nous rapprocher d’une économie circulaire pour les plastiques », commente Simon Lowden, président Global Foods de PepsiCo.

«Chez Orangina Suntory France, nous sommes convaincus que cette biotechnologie de pointe par Carbios est une étape clé pour la sortie d’un modèle traditionnel linéaire « produire », « consommer »,« jeter » vers un modèle circulaire afin que les emballages plastiques ne soient plus perçus comme des déchets mais comme de véritables ressources pouvant être réutilisées », souligne, pour sa part, Héloïse Tarraud, directrice des relations extérieures et du développement durable chez Orangina Suntory France.

Principe de la dépolymérisation enzymatique

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois