Emballages

Orangina s’enveloppe de PET issu de bois et de mélasse

6 décembre 2021 - Karine Ermenier

Suntory lance un prototype de bouteille Orangina en PET totalement biosourcé et recyclable issu de ressources qui n’entrent pas en compétition avec l’alimentation humaine. Son partenaire Anellotech a déjà engagé les travaux d'ingénierie pour la construction de la première usine commerciale.

Le paraxylène végétal est décidément la vedette du moment et peut-être la solution d’avenir. Deux mois après que Coca-Cola a dévoilé la version 2 de sa PlantBottle fabriquée à partir de PET issu de paraxylène végétal, c’est au tour du groupe japonais Suntory de faire son annonce. Il vient de développer avec succès ses premiers prototypes de bouteille en PET issu à 100 % du végétal qui ont été produits pour deux marques : Orangina et Suntory Tennensui, la signature d'eau minérale en bouteille la plus vendue au Japon.

Ce polyéthylène téréphtalate biosourcé est fabriqué en combinant deux technologies permettant d’obtenir les deux composants du PET : l’acide téréphtalique (PTA) d’un côté, composant 70 % du polymère, et le monoéthylène glycol (MEG) pour 30 %. Anellotech fournit la partie paraxylène végétal produite à partir de dérivés de copeaux de bois convertis en PTA végétal. Tandis que la partie MEG végétal est fabriquée à partir de mélasse que Suntory utilise au Japon sur sa marque Suntory Tennensui depuis 2013.

Réduction des gaz à effet de serre

« Cette réalisation est le résultat de plus de dix ans de développement de la part d'Anellotech, en collaboration avec Suntory et d'autres partenaires, précise David Sudolsky, P-dg de Annelotech . L'avantage concurrentiel du paraxylène généré par Bio-TCat d'Anellotech réside dans l'efficacité de cette technologie qui fait appel à un procédé catalytique thermique en une seule étape, en passant directement de la biomasse aux composés aromatiques (benzène, toluène et xylène). Elle permet de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre par rapport au paraxylène identique d'origine fossile dans la fabrication du PET, d'autant plus qu'il génère l'énergie nécessaire au procédé à partir de la matière première de la biomasse elle-même. »

La fabrication de cette bouteille, par ailleurs recyclable, émettrait ainsi beaucoup moins de carbone qu’une bouteille en plastique vierge dérivée du pétrole. De quoi contribuer à l’atteinte des objectifs du groupe Suntory de proposer 100 % de bouteilles en PET entièrement durable (issu de déchets post-consommation ou de matériaux d’origine végétale) et donc d’éliminer tous ses approvisionnements en PET d’origine fossile d’ici 2030 ; ainsi que d’atteindre la neutralité carbone sur l'ensemble de sa chaîne de valeur d'ici 2050. La maison-mère d’Orangina espère une mise sur le marché « au plus tôt ». Les travaux d'ingénierie pour la conception de la première usine commerciale sont en cours par Anellotech et ses partenaires R&D.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois