Le fabricant finlandais de cartons et papiers laminés pour l’emballage Walki est heureux d’annoncer que la coopérative internationale Arla a choisi son opercule en carton Walki-Lid.

Emballages

Recyclabilité : Arla adopte un opercule sans aluminium sur ses yaourts

12 novembre 2019 - Karine Ermenier

La coopérative danoise Arla Foods a choisi la solution Walki-Lid pour operculer certains de ses yaourts avec du carton, sans aluminium. De sorte de faciliter leur recyclabilité.

Le fabricant finlandais de cartons et papiers laminés pour l’emballage Walki annonce que la coopérative internationale Arla a choisi son opercule en carton Walki-Lid, recyclable et sans aluminium. Le groupe laitier danois l'utilise en Finlande pour ses pots de yaourts Luonto+ de 175 g, ainsi qu’en Suède pour son cottage cheese et sa crème fraîche. Fabriqué par l’entreprise finlandaise Pyroll (avec le papier Walki), spécialisée dans la production de carton, la transformation du bois et les emballages, cet opercule a des propriétés barrières aux arômes, à la vapeur d’eau et au dioxyde de carbone. « Il est facile à retirer tout en offrant une bonne résistance au déchirement, précise Marko Manu, directeur des ventes de Pyroll. Il est en outre facile à imprimer et s’intègre facilement aux processus d’emballage de nos clients. » Sa qualité répond aux normes de sécurité alimentaire. « Et il garantit la durée de conservation des produits en rayon », assure-t-il.

Côté fin de vie, cet opercule est compatible avec le processus de recyclage du carton standard. Ce qui facilite nettement le geste de tri, en comparaison avec l’opercule en aluminium. « En matière de bilan carbone, il surclasse de loin les solutions classiques en aluminium », avance Heikki Lumme, responsable du secteur des emballages souples chez Walki. Ce type d’alternatives aux complexes avec aluminium se développe. Le dernier exemple en date cité par Process Alimentaire n’est autre qu’un des lauréats des European Carton Excellence Awards, à savoir l’emballage de glace Cuckoo Ice Cream dont le pot, le couvercle et l’opercule en carton sont recyclables et compostables.

 

Vers le recyclage des petits emballages en aluminium. Face à ces développements d’opercules en carton, le Celaa (Club de l’Emballage Léger en Aluminium et en Acier), qui est l’association pour le recyclage des emballages légers en aluminium créée notamment par Bel et Nespresso, rappelle que l’aluminium, lui, est recyclable à l’infini. Et qu’avec l’extension des consignes de tri prévue pour 2022 et l’implantation dans les centres de tri de séparateurs à courants de Foucault (27 sont équipés en France), ces opercules métalliques et autres emballages de fromages en portions ou de capsules de café pourront être recyclés. Le recyclage de l’aluminium permet d’économiser 90 % de l’énergie nécessaire à sa production initiale. « 15 millions de personnes peuvent d’ores et déjà le faire en France même si les consignes de tri sur les emballages ne peuvent pas encore le mentionner, car toute la France n’est pas en extension, explique Delphine Thiébaut en charge du déploiement du projet Metal au sein du Celaa dont l’objectif est de permettre à 30 millions de Français de pouvoir trier, en 2022, l’ensemble de leurs emballages métalliques.

 

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois