Emballage

Soufflage PET. Sidel a lancé ses nouveaux Eco-Services

16 février 2010 - François Morel

Eco EIT et Eco Booster, les deux nouveaux éco-services de Sidel. Crédit : Sidel

Drinktec 2009, le salon mondial des équipements pour boissons , qui a eu lieu en septembre dernier à Munich (Allemagne), a été l’occasion pour le groupe Sidel de présenter ses nouveaux Eco-Services : Eco EIT, Eco Booster. Cette nouvelle famille de produits et de services a pour but d’aider les embouteilleurs et fabricants d’emballages à améliorer la productivité de leurs équipements et à obtenir des performances plus respectueuses de l’environnement.

Superviser 24h/24, 7 jours /7

La sensibilisation des équipes de production à la démarche se fait au travers d’un marquage Eco apposé sur la souffleuse. Sidel a prévu, d’ores et déjà, d’élargir, au fil du temps, la famille des Eco Services.

Eco EIT est un nouveau module du système de supervision Sidel EIT (Efficiency Improvement Tool). Celui-ci enregistre 24 h /24 et 7 jours /7, les consommations d’énergie (air, eau, électricité, gaz…) d’une machine, d’une zone de travail, de l’ensemble de la ligne, jusqu’à l’usine complète. Les mesures permettent la corrélation entre les consommations et les différentes étapes de production : démarrage, production effective, changement de produit, nettoyage, arrêt, etc.
L’Eco EIT génère ensuite des rapports détaillés des consommations et présente le coût des ressources énergétiques utilisées. Ces données peuvent être exportées vers d’autres systèmes tels que l’ERP de l’entreprise.

Réduire les consommations énergétiques

Eco Booster vise l’éco-efficacité des souffleuses SBO Series1, SBO Series2 et SBO Universal. Ce nouveau service permet de mesurer et de réduire les consommations d’énergies de ce type de machine. Il englobe l’amélioration de la configuration, mais aussi, grâce à l’expertise de Sidel, l’optimisation du process de production de l’emballage et l’emballage lui-même. « L’enjeu est de taille, souligne le constructeur, quand on sait que la souffleuse représente à elle seule 70 % des consommations d’énergie d’une ligne complète… » La démarche suit trois étapes : - un audit réalisé in situ par un expert ; - une estimation des gains énergétiques et économiques réalisables ainsi que le ROI des actions correctives proposées ; - la mise en place éventuelle d’outils de suivi de la consommation énergétique et de la maîtrise du process .

  • A lire. Le dossier Boissons « la course à l’allègement » à paraître dans le numéro du mois de mars de Process alimentaire:

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois