Emballage

Vague environnementale dans les emballages souples

17 septembre 2013 - François Morel

Le laminé compostable développé par Sappi et Innovia Films combine un film et un papier, tous deux à base de cellulose, destinés aux marques et aux fabricants de packagings.

Le secteur de l’emballage glisse progressivement dans l’ère de la recyclo-conception (1). Les fabricants de films d’emballage prennent de plus en plus conscience de l’impact sur l’environnement de la fabrication d’emballages plastiques. Leur élimination étant une préoccupation. Ce secteur est le plus gros utilisateur de plastiques en Europe, rappellent Sappi et Innovia associés dans le lancement d’un laminé compostable. A lui seul, « l’emballage absorbe presque 40 % des 46 millions de tonnes traitées par l’industrie de transformation des plastiques », selon The European Plastic Packaging M&A. Des efforts sont donc faits pour identifier les meilleures manières de réduire la portion mise en décharge ou à l’incinération. A laquelle incitera la nouvelle directive européenne programmée en 2014.

A base de cellulose

Le laminé compostable développé par Sappi et Innovia Films est une réponse à cette attente. Il combine un film et un papier, tous deux à base de cellulose, destinés aux marques et aux fabricants de packagings. Ce laminé se prête à de multiples usages : sachets pour aliments lyophilisés (soupes, sauces), thé, café, confiserie. Il convient également pour les emballages de bâtonnets, les snacks, les produits de restauration rapide. Ce type de film permet la réalisation de plis et de rainages destinés à faciliter l’ouverture.

Un film plastique recyclé et oxo-dégradable

Une autre illustration de cette vague environnementale est le lancement par Automated Packaging Systems de GeoTech, un film plastique recyclé et oxo-dégradable. Ce film polyéthylène (PE) qui favorise le compostage - interrogation cependant sur le devenir des micro-particules de plastique- vient compléter la gamme existante de produits Air-Pouch. Grâce à sa nouvelle composition, le GeoTech offre, précise Automated Packaging, une qualité de film plus solide, permettant aux machines Express3 (Automated Packaging) de produire des coussins d’air à des cadences supérieures à 15 m/ min.

>> Process Alimentaire publie dans son zoom Emballage du numéro d’octobre 2013 une enquête sur les emballages biosourcés, qui représentent les emballages de demain.

(1) Hors série Emballage de Process Alimentaire, édition de novembre 2012

Process Alimentaire - Offres d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L'AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l'actualitédu secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossierssur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois