La Maison A. de Fussigny a fait le choix d’une bouteille en fibres de lin tressées et en résine biosourcée

Vin et spiritueux : le top 3 des innovations emballage

24 juin 2022 - Marion DESPOUYS

L’apéro écoresponsable est en plein boom. Sur le marché des boissons alcoolisées, l’empreinte carbone liée au poids des bouteilles et les enjeux organoleptiques sont surveillés à la loupe. Ce qui pousse le secteur à repenser ses emballages. Voici notre top 3 des innovations du moment.  

Du cognac dans une bouteille en lin

Pour commercialiser son nouveau « 2050 organic Cognac », la Maison A. de Fussigny a fait le choix d’une bouteille en fibres de lin tressées et en résine biosourcée, développée par la start-up toulousaine Green Gen Technologies, et fabriquée en France. 

« Nous sommes fiers d’être les premiers à utiliser la Green Gen Bottle qui est non seulement très résistante, mais aussi 10 fois plus légère qu’une bouteille traditionnelle. En termes d’empreinte carbone, nous avons l’objectif d’être une des solutions les plus basses en émission de gaz à effet de serre », affirme Thomas Gonon, Président de la Maison A. de Fussigny.

En effet, la fibre de lin est reconnue pour sa résistance et sa légèreté. Résultat, la bouteille ne pèse que 85 g environ, contre 700 g à 1 kg pour un contenant de spiritueux traditionnel. 

D’autre part, le lin est peu gourmand en eau, et la France est le premier producteur mondial de fibre de lin. Un choix stratégique pour assurer un approvisionnement local des matières premières, et réduire l’empreinte environnementale de la production. 

Pour rendre la bouteille solide et imperméable, les fils de lin sont assemblés lors d’un tressage cylindrique avant d’être imprégnés de la résine. De plus, l’étiquette de la bouteille a été réalisée en polymère naturel, sans papier. Elle est biodégradable et hydrosoluble. 

Verallia allège les bouteilles de vin 

Verallia, leader européen de l’emballage en verre, et le Château Anthonic, propriété viticole familiale de l’appellation Moulis-en-Médoc, s’associent autour de la nouvelle bouteille Esfera. Un modèle qui pèse 450 grammes, soit plus léger de 9 %. Un chiffre qui n’est pas anodin si on le multiplie par le nombre de bouteilles vendues chaque année par Le Château Anthonic : 120 000. Au total, Le Château Anthonic va réaliser une économie de 1,9 tonne de CO2 sur le transport de sa production dont 75 % est destinée à l’export. 

« Cette innovation nous permet, au stade du packaging, d’être cohérents avec nos choix dans le vignoble. Un des avantages de l’agroforesterie est en effet de contribuer à une séquestration accrue du carbone. Nous sommes heureux de pouvoir maintenant utiliser une bouteille dont la production comme le transport sont moins gourmands en CO2 », déclare Jean-Baptiste Cordonnier, propriétaire du Château Anthonic.

Un bouchon qui associe liège et charbon actif

Spécialiste mondial du packaging, Estal a présenté au dernier salon LuxePack le bouchon Corkcoal. Une innovation qui allie les propriétés du liège et du charbon actif.

L’entreprise est partie du constat que la fabrication des bouchons en liège microgranulés traditionnels nécessite une utilisation excessive d’eau, d’énergie et de produits chimiques pour en éliminer le goût, l’odeur et la couleur. 

Le charbon actif neutralise et capture naturellement les substances non désirées du liège, tout en accélérant le processus de biodégradation du bouchon. En conséquence, Corkcoal limite tout transfert vers le produit. Sa neutralité lui confère donc une meilleure qualité organoleptique que les bouchons classiques. 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois