Charcuteries : les industriels veulent davantage de porcs bio

23 janvier 2017 - Pierre Christen

« Parmi les défis auxquels nous sommes confrontés, certains ne pourront être relevés qu'avec l'implication de tous les maillons de la filière », déclare Robert Volut, président de la FICT, qui représente 250 entreprises du secteur industriel de la charcuterie.

Illustration est faite avec le développement de l'offre bio, en réponse à l'attente des consommateurs. Or la France ne produit que 20 000 tonnes de viande de porc bio , alors que les charcutiers français en utilisent plus de 80 000 tonnes pour répondre à la demande. Un déséquilibre qui contraint les industriels à s'approvisionner dans les pays voisins comme le Danemark, l'Allemagne et l'Espagne.

Pour la FICT, il est indispensable que des conversions d'élevages français conventionnels en bio puissent se faire.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois