Cofigeo et Arterris bien placés pour reprendre William Saurin

6 juin 2017 - P.C.

L'alliance Cofigeo – Arterris a remporté la mise auprès de la direction de Financière Turenne Lafayette pour la reprise du pôle plats cuisinés et appertisés. L'opération doit toutefois être confirmée par une décision du Tribunal de Commerce de Paris. Elle concerne sept usines, soit plus de 900 salariés pour un chiffre d'affaires de 320 millions d'euros grâce à la marque William Saurin ainsi que Garbit, Petitjean ou encore La Belle Chaurienne.

Le groupe Cofigeo se présente comme le numéro deux français des plats cuisinés appertisés (marques Raynal & Roquelaure, Zapetti et Toupnot). Basé à Paris, il emploie 600 personnes sur quatre sites industriels à Sainte-Livrade (47), Camaret (84), Capdenac (12) et Lourdes (65), et produit 80 000 tonnes par an pour un chiffre d'affaires de 150 millions d'euros. Il s'est associé in extremis à la coopérative Arterris, basée à Toulouse et Castelnaudary, un poids lourd de la coopération agricole dans les régions Occitanie et PACA, avec un leadership national sur le blé dur, le tournesol et le sorgho. L'activité transformation de produits animaux (palmipèdes gras, lapins, agneaux, porcs et bovins), sous la marque Les Fermiers Occitans, représente 64 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Selon l'accord établi avec Cofigeo, Arterris devrait récupérer certains sites de Financière Turenne Lafayette, situés dans le Sud, afin d'éviter que l'opération ne soit bloquée par l'Autorité de la Concurrence. Le duo aura ainsi devancé les trois offres concurrentes : celle de la coopérative D'aucy associée au fonds LBO France, celle du fonds américain Sandton Capital Partners allié à Arnaud Marion (le sauveur de Doux), et celle – partielle – de Maison Rivière.

Les opérations de reprise des pôles charcuterie et pâtes frâiches ont été mises en délibéré aux 13 et 15 juin prochains. La coopérative bretonne Cooperl et Pastacorp sont respectivement les deux structures qui devraient être choisies.

Des repreneurs se seraient par ailleurs manifestés pour l'activité salades traiteur Geo à Ablis (78), qui est au bord du dépôt de bilan, et pour l'activité pizzas MDD Som'baker à Rancourt (80), que le groupe avait racheté en 2016.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois