Conserves de poisson : hausse record des cours de matières premières

21 novembre 2016 - A.D

La situation devient difficile pour les fabricants de conserves de poisson. Pour la première fois, les trois espèces majeures du marché (thon, maquereaux, sardines) sont touchées par les hausses des coûts de production. Le cours du thon connaît des hausses très marquées depuis le début de l’année : +30% pour le thon albacore et +25% pour le thon listao en juin 2016, par rapport à 2015. Pour les maquereaux, les niveaux de prix augmentent de +35%, tandis les sardines enregistrent une hausse de 49 %… Selon la filière française, la pêche ne constitue plus le seul déterminant de l’état de la ressource. Avec le réchauffement climatique, les stocks de poissons sont impactés par la température des eaux, les croissances planctoniques, les migrations, les compétitions entre espèces… Comble de malchance, l'huile d'olive, souvent utilisée dans ces conserves, a elle aussi subi une hausse de 30 % de ses cours entre 2014 et 2016. De même, le saumon et les Saints-Jacques sont aussi à des cours élevés.

Selon les Conserves Françaises de Poissons, qui regroupe 16 conserveries, le manque de matières premières risque d’entraîner des ruptures d’approvisionnements. Les entreprises demandent l'appui des distributeurs car elles se disent dans l’impossibilité d’assumer seules la hausse des coûts de production.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois